Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 14:47

J'avais un peu plus de 18 ans quand j'ai entendu l'Appel du Général de Gaulle.

Auparavant, je m'étais engagé dans la Préparation militaire supérieure pour servir au mieux mon Pays en prévision de la guerre inévitable.

Je me suis mis rapidement en mesure de servir en constituant un important dépôt d'armes avec un de mes amis par la récupération des armes abandonnées sur le terrain par l'armée en déroute.

J'ai échoué pour me rendre en Angleterre et après quelques actions clandestines je suis entré dans les maquis de Bourgogne, puis engagé dans la première Armée du Général Delattre de Tassigny.

J'ai reçu la Croix de Guerre, la Médaille du Mérite.

Je ne connais, à mon grand regret, pas d'autres Résistants combattants à Malesherbes.

J'aurais pourtant aimé échanger quelques anecdotes et être invité à des manifestations du souvenir pour honorer mes compagnons tués à mes côtés, près de Belfort, dans les Vosges et en Alsace.

J'ai engagé les combats avec la section que je commandais.

Elle comportait au départ 26 hommes.

Quand nous avons terminé les combats nous n'étions plus que neuf.

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Résistance
commenter cet article
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 19:35

 

Réédition  de l'article le 8/11/2012

La guerre larvée ou plus exactement la guerre subversive a pour objectif non pas la conquête d'un territoire par les armes mais la conquête des esprits pour affaiblir un pouvoir qui, à la fin d'un processus, tombera comme un fruit mûr. Les actions brutales n'apparaissent que lors d'une deuxième ou d'une troisième phase.

Les massacres horribles de chrétiens d'Egypte, d'Irak et d'ailleurs font-ils partie d'une deuxième, d'une troisième phase ou d'une stratégie encore plus complexe et plus étendue? C'est cette dernière hypothèse qui est la plus plausible.

Nous avons en France un terrain de choix pour tenter les stratèges de la subversion, ce sont les quartiers interdits et les cités difficiles où ils sont comme des poissons dans l'eau. Il y a déjà des armes de guerre et des petits soldats potentiels prêts à en découdre.

Pour la sécurité de notre nation le devoir de nos dirigeants, (ils l'ont peut-être déjà fait), est d'en prendre très sérieusement conscience, de ne pas masquer le problème et d'agir.

Nos services de sécurité intérieure doivent être fortement organisés pour y faire face, aucun quartier ne doit être interdit, le renseignement doit être permanent par l'investissement du milieu, (certains de nos agents doivent s'y trouver eux-mêmes comme des poissons dans l'eau) pour que les éléments subversifs soient identifiés et neutralisés.

Il faut étouffer cette subversion avant qu'elle ne devienne ce que naguère on nommait la Cinquième Colonne ou le Cheval de Troie.

 

Réédition le 23 décembre  2014

 

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Résistance
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 19:02

Les peuples, au cours de leurs histoires se sont construit un idéal commun qui a induit la notion de Patrie qui en fait signifie le" Pays de nos Pères", parce qu'il est effectivement le résultat des efforts de nos pères qui ont crée son unité à travers son histoire : c'est notre patrimoine. Nous en sommes les dépositaires au profit des nouvelles descendances. Nous devons, car c'est un devoir, en assurer la conservation et la grandeur.

Rappelez vous ce qu'a proclamé une grande voix : C'est beau, c'est grand la France!

C'est tout cela qui fait une nation qui a grandi par la descendance et des apports extérieurs qui se sont identifiés et fondus dans un moule commun.

C'est une force morale et une puissance qui permet à un rassemblement d'hommes et de femmes, dans un monde hostile de se perpétuer comme une entité solide et solidaire apte à affronter les forces contraires.

Soyons clairs et objectifs : Les fluctuations du monde et les énormes déplacements des populations ont brouillé les cartes et les nations anciennes ont été bousculées dans leurs générations. Les efforts d'assimilation qui ont créé une âme plus diversifiée et l'intégration exigent plusieurs générations.

Cela pose un problème dans un monde en ébullition où des peuples fanatisés recherchent une expansion par l'opposition et la conquête en prenant appui sur des forces idéologiques ou religieuses, ce qui revient au même, pour tenter de créer un ordre nouveau au détriment des civilisations perpétuées.

La France, dans sa générosité, a accueilli en masses des populations multiraciales et multi religieuses dont certaines éprouvent des difficultés pour s'intégrer au mode de vie et à la pensée nationale formée par vingt siècles d'efforts par des grands hommes, des philosophes, des écrivains, des artistes, des politiques et même de révolutions qui fait que la France est une Patrie pour tous ceux qui l'aiment!

Mais la politique expansionniste de meneurs plus avides de pouvoir que du bonheur des peuples emploient tous les moyens y compris l'exacerbation et la déviance des sentiments religieux pour entraîner des esprits faibles de jeunes gens qui n'ont pas encore mûri leurs consciences afin de les entraîner dans des aventures politiques, guerrières, expansionnistes, dangereuses pour notre civilisation plurimillénaire.

Si cette force indigne qui progresse n'est pas stoppée, j'ose dire que notre civilisation de paix et d'intelligence est en danger. Nous serons victimes de notre ingénuité et de nos politiques.

Un philosophe a dit : "On arrête une idéologie en marche que par une guerre totale"

La réalité de cette maxime a déjà été vérifiée!

La plus grande partie de la population surajoutée est en voie d'assimilation. Cela ne concerne pas les anciens, en France depuis longtemps, mais une fraction plus jeune, très jeune qui, avec la fougue irréfléchie de l'âge est prête à adopter cet idéal (pourtant obsolète et fabriqué) et à engager sa vie dans une aventure sans lendemain !

Ils sont en marge de notre civilisation des lumières et recherchent leur avenir par la violence qu'ils croient désirée par un Dieu qui finalement n'est qu'un prétexte et une excuse.

Ils vivent en marge de notre civilisation des lumières et trouvent leur idéal dans une violence au nom d'un Dieu qui ne l'a jamais désirée. Demandez-lui ?

Ce n'est que la parole d'apôtres sanguinaires, sans foi ni loi, qui décapitent avec délectation et fierté!

La première action que nous devons réaliser sur notre sol est de remettre dans l'ordre des réalités quelques imams fous qui dévoient des jeunes déstabilisés.

Si c'est insuffisant, nous devons pousser vers l'extérieur ceux qui n'acceptent pas nos lois et notre civilisation.

Les guerres de religion sont obsolètes pour les hommes de bonne volonté.  

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Résistance
commenter cet article
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 15:59

Les Français ont droit à la vérité pour être prêts.

Nous sommes entrés dans la seconde phase de la guerre dite subversive.

Cette seconde phase commence par la mise en scène d'un attentat horrible destiné à agir sur le moral de la nation tout entière.

La nation ne doit pas se laisser atteindre mais réagir avec calme et vigilance.

Je n'en dirai pas plus, reportez-vous à mes articles anciens qui traitent de ce sujet.

Il faut être réalistes, conscients et informés.

Dans le cas présent, les réactions du gouvernement doivent être immédiates, volontaristes, généralisées contre tout ennemi potentiel qui doit être détecté et neutralisé.

Question subsidiaire: Hervé Gourdel n'aurait-il pas été intentionnellement attiré dans ce piège qui déclenche toute la suite? Voire!

Ceux qui l'ont amené dans ce piège sont interrogés par qui?

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Résistance
commenter cet article
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 21:53

Le 6 juin 1944 j'avais 22 ans. Je m'apprêtais à quitter la résistance et les maquis pour m'engager dans le 35ème Régiment d'infanterie devenu 110ème régiment d'infanterie dans l'armée de Lattre de Tassigny. La ville de Dijon était toujours occupée et avec mon ami d'enfance Jean Pierre Garmigny nous menions des harcèlements d'arrière garde contre l'armée d'occupation à l'aide d'une voiture Peugeot prise à l'ennemi, alimentée avec de l'alcool parce que nous n'avions pas d'essence. Elle était armée d'un fusil mitrailleur fixé sur le toit ouvrant. Il provenait d'un dépôt d'armes que j'avais constitué dès 1940. Nous attaquions les petits groupes  ennemis par des raids éclairs. Quand la ville fut libérée nous nous sommes engagés dans l'armée de Lattre de Tassigny pour poursuivre les combats jusqu'à la libération dans les batailles des Vosges, d'Alsace, Belfort, Colmar, Mulhouse puis le franchissement du Rhin et la traversée de la Forêt Noire.

Sur le parcours, pour notre premier combat, nous avons attaqué d'assaut le Fort du Mont Vaudois près d'Héricourt en subissant des tirs d'une densité extraordinaire. J'étais chef de section et c'est là que j'ai perdu le premier de mes soldats tué à mes côtés d'une balle en plein front.

Le débarquement a été pour nous un encouragement extraordinaire.

Tous ces événements me sont chers avec le souvenir de tous ces braves qui ont donné leur vie pour une grande cause. Je suis parfois un peu triste de me recueillir seul sur leur mémoire.

André Fréquelin

Engagé volontaire.Croix de Guerre.

 

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Résistance
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 14:37

Les souvenirs d'un résistant

21 Février 2014. Il est onze heures. J'assiste, devant ma télévision, à la cérémonie à la mémoire des résistants, au Mont Valérien, présidée par le Président de la République.

C'est une cérémonie d'une haute tenue, émouvante, qui ranime en moi le souvenir ému de mes compagnons morts au champ d'honneur. Ils ont fait le sacrifice de leurs vies, dans les maquis, puis dans l'armée Rhin et Danube du Général de Lattre deTassigny.

Je revis tous les moments de cette période douloureuse mais glorieuse.

Je me souviens de mon premier acte de résistance, quand j'ai constitué un dépôt d'armes, récupérées sur le terrain pour servir plus tard, c'était au mois de septembre 1940, j'avais 18 ans. Mon odyssée a duré plus de 6 ans en raison de la suite du maquis par la guerre ouverte, dans les Vosges , en Alsace, Héricourt, Belfort, Colmar, le franchissement du Rhin, puis dans la forêt Noire. J'étais chef de section. Beaucoup parmi mes compagnons ont été tués. Leur souvenir est toujours dans mon coeur.

Cette cérémonie du Mont Valérien réveille en moi tant de souvenirs, tant de sentiments endormis que l'émotion me monte aux yeux.

Je suis heureux et fier que mes compagnons soient honorés.

Quant à moi, je n'attends rien, je me contente des souvenirs glorieux et de mes engagements qui soutiennent le sens de ma vie.

André Fréquelin

Résistant. Engagé volontaire pour la durée de la guerre. Croix de Guerre.

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Résistance
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 15:44

En ce jour commémoratif, je pense particulièrement à tous ceux qui sont morts prématurément, victimes de la barbarie, et aussi à mes compagnons de combat et de la Résistance qui se sont sacrifiés pour la défense de nos valeurs et plus particulièrement de la Liberté.

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Résistance
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 12:53

Une résistante disparaît. Toute sa vie elle a poursuivi l'élan résolu qui l'a poussée, toute jeune à entrer en résistance. Son idéal résistant a transcendé ses engagements politiques.

C'est bien. Au revoir, Danielle Mitterrand.

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Résistance
commenter cet article
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 14:15

J'ai coutume de consacrer les jours de fêtes nationales au

recueillement et à la méditation en hommage et en souvenir

de mes compagnons tombés à mes côtés.

A l'époque je n'avais guère plus de vingt ans et c'était l'âge de mes compagnons.

Avec un courage exceptionnel ils ont sacrifié leurs vies pour un idéal élevé.

Je pense à chacun d'entre eux et tant qu'il y aura des hommes de leur valeur :

                           La France sera la France. 

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Résistance
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 14:20

Il ne me souvient plus si le 8 Mai 1945 je combattais encore en Alsace ou si j'avais déjà franchi le Rhin à la tête de ma section pour nettoyer la Forêt Noire des groupes du Wehrwolf.

C'était l'aboutissement d'une longue suite de combats commencée par des opérations clandestines, poursuivie par des engagements dans les maquis puis dans l'armée Rhin et Danube du Général de Lattre. Cinq ans! Complétés par deux ans d'occupation en Allemagne!

Sept ans de ma vie consacrés à la libération de mon pays! C'est toute une épopée qui forge un homme!

Le 8 Mai est un anniversaire que je commémore en me recueillant dans la solitude sur le souvenir de mes compagnons et des hommes de ma section tués à mes côtés et en général à tous ceux qui se sont sacrifiés.

A ma connaissance il n'y a pas un autre Résistant et combattant volontaire avec qui je pourrais échanger des souvenirs. Je serais donc le seul à Malesherbes et je n'ai jamais été convié es qualité aux manifestations collectives patriotiques comme cela est de coutume par ailleurs.

Mais je pense que le recueillement est la meilleure attitude en ce qui me concerne.

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Résistance
commenter cet article

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens