Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 18:55

Nous sommes le Onze Novembre et chaque année je me rends, seul, au Monument érigé à la gloire et au souvenir des combattants qui se sont sacrifiés pour l'honneur et l'indépendance de la Patrie et rendre hommage aux volontaires qui ont combattu avec moi.

Au début des combats, j'étais chef d'une section de soldats engagés volontaires comme moi. Nous sommes partis au combat au nombre de 26. Nous sommes revenus au nombre de 9.

Tous n'ont pas été tués, il y a eu des blessés, des malades en raison de la rigueur du froid jour et nuit sur le terrain et bien d'autres rigueurs à subir.

Nos combats ont été durs : La prise du Fort du Mont Vaudois, les combats dans la neige des Vosges, autour de Belfort, puis pour la Libération de Colmar etc..

Sur le terrain jour et nuit, ma section en plus des combats a subi la rigueur de l'hiver.

Les manquants n'ont pas tous été tués mais beaucoup furent blessés ou malades, les pieds gelés en raison des rigueurs de l'hiver, obligés parfois de dormir sur le terrain dans la neige des Vosges.

Les sacrifices de ces héros volontaires furent nobles et courageux et je leur rends un hommage hautement mérité à l'occasion du Onze novembre. Je ne les oublierai jamais.

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans réflexion
commenter cet article
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 19:35

Le Marais et l'expansion

La zone d'expansion de Malesherbes a été fixée et bloquée par un maire sans imagination sur une zone de marais. C'est bien entendu plus que déraisonnable c'est de l'inconscience !

Voilà le résultat d'un pouvoir mal distribué !

Malesherbes est figée géographiquement, enserrée dans un environnement agricole installé sur des terres fertiles qui défend ses frontières.

Il y a une antinomie entre l'expansion démographique de la ville et la défense de l'activité agricole.

Cette antinomie est sans solution en l'absence d'une évolution fondamentale qui permette de desserrer l'étau.

Il faut, dans notre réflexion, se poser la question : Faut-il augmenter le peuplement ? Ou bien favoriser et promouvoir la zone industrielle desservie en main d'oeuvre par la voie ferrée ?

Le peuplement actuel apporté vous donne t-il satisfaction ?

C'est la réponse à ces questions qui doit déterminer l'avenir de notre ville.

Une autre question peut être aussi posée : Peut-on développer la ville par la modernisation des zones construites avec une meilleure utilisation et une densification de certains espaces ?

Et dans certains cas envisager des constructions en élévation ?

Mais dans tous les cas il faut éliminer des hypothèses l'utilisation de la zone marécageuse et de ses abords et repenser le Plan d'occupation des sols.

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans réflexion
commenter cet article
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 21:04

 

Finalement je suis horrifié, écoeuré par les méthodes employées pour créer des réactions politiques dans le peuple qui est informé par des journalistes qui font leur beurre sur des petits mots lancés ici ou là, soit par inadvertance, sans réflexion, soit volontairement pour obtenir une amplification par la presse afin de matérialiser des sombres desseins.

Je désapprouve ces moyens dilatoires mis en oeuvre par des journaleux afin de dévaloriser un homme politique au profit d'un autre et vendre du papier malodorant.

Avec une petite phrase, parfois non réfléchie, ils font un roman épisodique sensé être un tremplin pour l'un et l'échafaud pour l'autre.

Un peu, ça  peut être amusant. Mais trop c'est trop!

Soyons clairs, c'est généralement de la merde journalistique qu'ils lancent à la main et à la plume sur un homme pour en favoriser un autre. Une fois ce n'est déjà pas ragoûtant mais en faire des romans à tiroirs c'est trop et devient nauséabond.

La tête de turc visée depuis plusieurs années c'était et c'est Nicolas Sarkozy, maintenant c'est en plus François Fillon. Remarquons au passage qu'ils ne sont pas de gauche! Mais François Hollande n'y échappe pas!

En politique, parce que c'est un combat, j'admets les attaques mais sur des sujets qui valent, appuyés par des faits constatés, argumentés, politiques, mais je suis lassé par les seaux de boue immonde lancés au prétexte d'un mot sans suite, volé à son auteur pour imprimer des tonnes de papier.

Vendre du papier n'excuse pas tout et n'importe quoi.

Vendre du papier,oui! Mais de qualité...

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans réflexion
commenter cet article
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 11:04

 

Ou ce que chacun ressent des raisons de notre faiblesse financière.

 

Notre problème est endémiquement économique parce que les données fondamentales sont faussées par les politiques, les lobbies et le poids écrasant des services de l'état qui engendrent des déficits que le peuple n'a plus les possibilités d'assumer.

Les bases économiques de la France sont :

Sa situation géographique ( climat, exportations, tourisme)

Certaines ressources naturelles (Climat, fertilité etc.)

Son agriculture.

Ses valeurs intellectuelles ( globalement en diminution)

Son expansion dans le monde (langue et territoires extérieurs)

Sa langue (600 millions de francophones dans le monde)

Le niveau d'instruction du peuple ( en déclin)

Certaines spécialités ( agriculture, ses crus, sites, histoire...)

L'esprit d'entreprendre ( contrarié)

Ses valeurs (artistiques, littéraires,  philosophiques etc...)

Ses capacités industrielles ( en déclin)

Sa cohésion sociale ( à revoir)

Sa créativité ( en déclin)

Sa recherche ( insuffisante)

Sa capacité financière (en déficit, revoir la gestion)

Les fondements de sa richesse sont l'agriculture, l'industrie, le commerce, sa culture, l'art,  l'esprit d'entreprendre, les initiatives individuelles, son territoire etc.

Les raisons de son déclin sont : une formation mal adaptée, globalement trop théorique, le déclin de la cohésion nationale, la perte des valeurs vraies, des Syndicats mal orientés et non coopérants, parfois politisés, des politiques contradictoires.

Le poids financier écrasant d'un état artificiellement pléthorique devenu un facteur permanent de déficit est en tête des préoccupations.

 

Ces quelques données du problème ne sont pas exhaustives, elles sont à compléter et à affiner pour définir un plan de relance et de progrès pérenne.

 

 

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans réflexion
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 11:24

 

Je n'oserais jamais dire que la France est pourrie parce que dans ma longue vie, parfois aventureuse et risquée, j'ai rencontré des hommes fiers et courageux qui ont tout risqué pour son honneur. Et de ces hommes il y en a encore!

Mais il faut reconnaître qu'une sorte de gangrène a atteint quelques oeuvres vives de la nation.

Que des individus nantis de pouvoirs, chargés de réprimer les trafics de drogue soient entrés dans le jeu des voyous criminels pour jouir des profits du trafic est une dérive sans nom qui doit être sanctionnée avec la plus grande rigueur.

Mais il y a bien d'autres secteurs d'activités où sévit le mal depuis longtemps.

On le sait, mais cela perdure et ne s'arrêtera pas si des personnages nantis de pouvoirs mais dépourvus de scrupules sont en mesure de couvrir en toute impunité certains agissements.

Alors qui les arraisonnera ?

Ne faut-il pas créer une brigade antimafieuse avec pleins pouvoirs, composée d'hommes dont la droiture doit être la première qualité exigée, vérifiée et contrôlée.Il faudra en outre veiller à ce qu'ils ne serons par empêchés par des bloquages politiques. Cela ne sera pas aisé! 

Y en a t'il encore ?

Où ?

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans réflexion
commenter cet article
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 15:32

 

La langue française dispose d'un vocabulaire très étendu, si étendu qu'il faut parfois recourir à l'étymologie pour retrouver le sens exact des mots. J'avais besoin d'actualiser mes connaissances en ce qui concerne le mot "Prévarication". J'ai trouvé la définition suivante :

La prévarication est une suite d'actes consistant pour le détenteur d'une charge ou d'un mandat à ne pas satisfaire aux obligations résultant de cette charge ou de ce mandat. A l'origine le terme s'appliquait à la "transgression de la loi divine, d'un devoir religieux, d'une obligation morale"

Le terme de prévarication n'est pas présent dans le code pénal français, qui réprime en revanche explicitement la concussion, mais uniquement pour les personnes exerçant une fonction publique.

Le mot prévarication n'est qu'un des termes qui entre dans l'analyse de la décadence de la France dont l'origine ne date pas d'hier mais qui s'amplifie à tel point que la faillite est envisageable et que ceux qui ont des biens cherchent une sauvegarde à l'étranger, y compris des ministres! C'est un signe d'une clarté éblouissante!

Qui est responsable? Mais mes amis, c'est nous! Nous sommes en démocratie, c'est nous qui votons!

 

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans réflexion
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 16:08

La légitime défense...

                                   ...Un droit naturel et logique

La légitime défense est un droit naturel qui existe dans la nature depuis la nuit des temps mais qui maintenant est règlementé.

On peut penser que la loi qui en fixe les limites et les interprétations qui lui sont données ne répondent pas exactement aux circonstances et peuvent être améliorées en protégeant en priorité la victime.

La loi, dans certain cas peut léser la victime au profit des agresseurs particulièrement en ce qui concerne le droit de poursuite.

Le droit de légitime défense commence où et quand ? Et se termine où et quand ?

Un agresseur entre dans une boutique une arme à la main, le droit de légitime défense commence.

L'agresseur réclame un bien qu'il convoite (sous la menace de son arme).

La victime a une arme, elle a le droit de s'en servir, mais elle n'est pas à sa portée.

Elle laisse donc l'agresseur s'emparer de ce qu'il convoite.

La victime aurait le droit de se défendre mais elle ne peut pas. Elle conserve néanmoins son droit.

Les agresseurs sortent de la boutique toujours armés mais dissimulent leurs armes et emportent leur butin arraché à la victime.

La victime se munit de son arme et poursuit les agresseurs toujours armés qui emportent leur butin qui appartient à la victime et qu'elle a le droit de vouloir récupérer contre des agresseurs armés. Elle a le droit de poursuite qui continue d'entrer dans la légitime défense puisqu'il s'agit de reprendre son bien dans une situation de péril.

Les agresseurs réussissent à faire démarrer leur véhicule et fuient en emportant des biens de grande valeur appartenant à la victime. Ils sont toujours armés donc dangereux.

La victime ouvre le feu et en a le droit car la fuite armée est le dernier acte de l'agression.

Voilà ce qui ne doit pas se retourner contre la victime car le temps de retrait inclut le droit de poursuite des agresseurs qui emportent le butin. C'est le dernier acte de l'agression armée pendant lequel la victime est encore couverte par le droit de légitime défense.

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans réflexion
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 08:42

Quand on considère une société humaine il convient après une analyse conduite par la raison pure d'établir le diagnostic de son état actuel et le sens de son évolution dans une échelle des valeurs. Mon choix de l'échelle est le suivant : progression, stagnation, dépression. Chacun de ces états étant en évolution dans la durée il convient de leur attribuer une valeur plus et une valeur moins qui stigmatise l'évolution prévisible.

Si je considère l'évolution de la France en regard de son passé récent et des indices sur l'avenir, que préjuger de l'évolution induite? Epanouissement, stagnation ou décadence?

Il y a des constations positives dont la principale est l'accroissement de sa population mais tempérée par l'évolution qualitative des valeurs qui dépendent d'une organisation à adapter parce qu'elle ne couvre plus des besoins accrus et différents. Il en résulte une dépression des valeurs morales considérées comme désuètes, d'où un affaiblissement des piliers de notre culture et de nos valeurs.

Il y a des constations négatives en ce qui concerne notre évolution économique en raison de l'inadaptation de notre fiscalité et de nos structures qui freinent l'expansion et sont ainsi à l'origine de notre régression. Notre classe politico-économique ayant manqué de clairvoyance pour rénover des conceptions obsolètes pour faire face à des puissances financières et économiques  transfrontières il en résulte des intrusions qui exploitent nos inadaptations et favorisent la désertification industrielle et la perte des emplois.

(à suivre)

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans réflexion
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 16:37

 

Avoir du caractère est une expression qui a plusieurs facettes parfois contradictoires. Elle peut illustrer des qualités hors du commun engendrant la volonté d'accomplir des grandes choses. Ce peut être aussi le qualificatif d'une humeur exécrable permanente.

Mais ne pas avoir de caractère est péjoratif.

Cette expression induit l'indécision influençable.

Donner du pouvoir à une personne dépourvue de caractère est s'exposer au"n'importe quoi, n'importe comment".

Il faut bien entendu que la lucidité précède la volonté!

Mais la lucidité elle-même n'est pas donnée, elle se forme après une longue expérience bien intégrée. Caractère, lucidité et honnêteté intellectuelle sont les exigences qu'il est normal d'attendre d'un responsable amené à prendre des décisions qui conditionnent l'avenir d'un groupe en évolution permanente.

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans réflexion
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 14:56

 

                       Le dilemme.

Faut-il être le rémora des requins ou l'hirondelle qui construit son nid?

Un prédateur des marais ou un défricheur de terres nouvelles?

C'est au sage de choisir!

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans réflexion
commenter cet article

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens