Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 17:03

 

Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Bruno Lemaire ?

Ils sont entrés en concurrence pour la Présidence de l'UMP mais aussi de la France.

Pour présider ou pour réformer et renforcer ?

Ou éventuellement refonder sur des bases solides ?

A la place d'une concurrence, dans les circonstances actuelles et dans l'état général de la France je préférerais une Union Sacrée pour sortir la France de l'impasse dramatique dans laquelle on l'a fourvoyée !

Les ego ne compte plus ! L'Union sacrée s'impose devant les dangers graves et multiples !

Pensez au Général! Et prenez exemple !

 

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 12:12

 

La France dépense trop et ne gagne pas assez !

C'est une évidence que personne ne conteste !

Alors il faut d'une part produire plus pour vendre plus et d'autre part faire des économies!

C'est une seconde évidence incontestable !

Le Gouvernement n'a pas vraiment l'intention de réduire les effectifs pléthoriques des fonctionnaires mais il va rogner sur les moyens de l'armée dans le même temps où la situation internationale est de plus en plus grave et où la situation intérieure demande de plus en plus de vigilance !

Qu'en penserait Gribouille ?

Il nous faudrait un Clemenceau au moment où nous avons un Hollande !

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 18:52

J'ai beaucoup de respect pour Monsieur Jacques Chirac pour lequel j'ai voté en son temps.

Il reste dans mon souvenir un bon Président et conserve ma sympathie mais il ne peut plus être ma référence !

Je n'ai plus confiance dans la qualité actuelle de son jugement !

Son épouse a été au cours de sa vie son conseiller avisé. Il lui accordait toute sa confiance. Son propre jugement n'étant plus sûr il aurait dû poursuivre!

Je pense qu'il sera plus respectueux de lui assurer ma sympathie compatissante que de me référer à ses avis !

En ce qui me concerne, ayant longuement étudié les méthodes de l'action psychologique, j'essaie d'échapper au conditionnement et je m'efforce à travers les faux-semblants de la politique de conserver intact mon propre jugement.

Je condamne l'utilisation du Jacques Chirac actuel dans la bataille politique : c'est une malhonnêteté intellectuelle sans nom qui m'éloignera de leurs auteurs.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 16:20

 

 

Au temps de nos ancêtres les Gaulois, la religion existait déjà, mais suscitait plus de peurs que d'amour dans la mesure où leur plus grande crainte était que le ciel leur tombe sur la tête!

Le ciel n'est jamais tombé sur leurs têtes et les Gaulois ont néanmoins disparu.

Mais... le ciel peut malgré tout nous tomber sur la tête sous la forme de bombes diverses!

Elles ne seront pas lancées par un Dieu mais par des hommes illuminés par le nom d'un Dieu!

Nous sommes encore peu dégagés des luminescences des sociétés primitives conditionnées par des mauvais bergers qui les dévoient!

Or, on n'arrête une idéologie en marche que par une guerre totale.

C'est à cela qu'il faut penser fortement pour trouver le moyen de l'éviter!

Mais peut-on encore l'éviter?

Il faut donc dans le même temps s'y préparer, commencer de s'engager pour tenter de la stopper, et si nous n'y parvenons pas toutes les nations évoluées doivent s'engager par la puissance des idées et si cet engagement est sans effet, malheureusement par l'engagement total des forces armées. Quel malheur! Quel retour à la barbarie! Trois siècles après le siècle des lumières!!!

J'ai écrit cet article après une longue réflexion, il mérite de susciter une certaine attention.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 19:14

 

Au début des années 1980, j'ai été exclu du RPR  local par la volonté inqualifiable d'un groupuscule local, sans motif fondé, animé par des éléments irresponsables et haineux dont certains sont toujours présents.

En ma qualité de résistant de la première heure, gaulliste dès 1940, engagé pour la durée de la guerre, Croix de Guerre, Chevalier de l'Ordre National du Mérite, élevé au grade de Lieutenant Colonel de Réserve, j'avais été profondément meurtri alors j'avais décidé de ne plus m'engager dans un parti politique. Ce que j'ai fait jusqu'à ce jour.

Je viens d'envoyer mon adhésion à l'UMP ( en espérant toutefois que ce parti se rénove pour faire face à une situation grave et nouvelle) pour soutenir la candidature de Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy est une énergie en marche, un dynamisme inarrêtable dont la France a besoin pour faire face à la nouvelle donne mondiale qui inclut un danger subversif et sanglant jamais connu.

Lutter contre ces puissances sanguinaires qui avancent demande une lucidité et une énergie dont seul Nicolas Sarkozy, dans le monde  politique actuel, est capable.

En outre lui sera réformateur !

 

Il sera capable aussi, je le souhaite, d'assainir l'ambiance politique détestable et rénover notre économie par des mesures intelligentes, saines et nouvelles dont il avait commencé la mise en place, mais qui ont été écartées par une gouvernance sans inspiration, sans lucidité, sans énergie, dont le courage est seulement de façade.

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 11:37

 

Eh! Oui! Je m'amuse en entendant les réactions et les propos des revenants revanchards de

second ordre (sauf un qui a été sobre et mesuré dans ses propos) qui visent la Présidence avec une hargne de subalternes vexés.

Cela ne sonne pas comme une ambition justifiée mais comme une ambition souillée par une haine vengeresse.

Ils ne tiennent pas compte du choc de l'énorme crise qui s'est déclenchée en 2008 pour développer une argumentation fallacieuse et une attaque injustifiée.

Ils sont tous désarçonnés par le retour à la vie politique de Nicolas Sarkozy, qu'il n'avait, par ailleurs, jamais totalement abandonnée. Dès les lendemains des Elections Présidentielles il s'est installé sans rien demander à personne dans un P.C. personnel.

Il se prépare depuis deux ans et demi dans la réflexion, avec des conseillers, dans son P.C.

Il a fait des conférences à l'étranger et finalement il n'est jamais totalement parti, mais s'est préparé et perfectionné pour un nouveau départ fort de l'expérience acquise.

Il est certain que ce temps de réflexion et ses contacts de conférencier à l'étranger a été salutaire. Cette parenthèse de réflexion, d'actualisation, d'études lui a été profitable.

Je pense qu'il est prêt et qu'il saura s'organiser, fort de son expérience acquise dans l'action.

Son expérience lui permettra sans aucun doute de (mieux) faire le bon choix de ses collaborateurs. 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 12:32

Comme des millions de Français( et même d'étrangers) j'ai vu et entendu l'interview de rentrée de Nicolas Sarkozy ?

J'ai déjà été sensible à son état de concentration devant le journaliste qui tentait de le pousser dans des petits pièges verbaux qu'il a balayés d'un revers de main.

On sentait au delà des propos, une réelle volonté, fondée sur son expérience acquise, de surmonter les pièges politiques qu'on lui tend.

Il a peu abordé le fond, ce qui serait prématuré, mais il a fait comprendre que son intention était de profondément rebâtir le principal parti gaulliste qui peu à peu dérive par le jeu d'éléments moins gaullistes qu'arrivistes.

On sent, dans sa nature profonde, un puissant dynamisme qui n'est pas joué, qui détermine une volonté de bien faire que je n'ai trouvé chez aucun de ses concurrents généralement plus politiques que sincères.

Tous mes voeux Nicolas!!!

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 11:48

 

 ... la boulimie de notre administration que les politiques ne peuvent plus masquer

 

Ils ne peuvent plus la masquer parce qu'elle arrive à son terme qui est dans un avenir proche la faillite de fait de l'Etat.

Les Français ne peuvent plus fournir les subsides que leur Etat exige pour fonctionner.

Alors fonctionner qu'est-ce que c'est? C'est avoir des fonctionnaires en nombre raisonnable qui fonctionnent  dans des bonnes conditions financièrement acceptables pour le peuple.

Et ce doit être le gouvernement de la République qui crée ces conditions.

Mais si le gouvernement est submergé par la fonction publique il n'y a plus d'Etat parce que le gouvernement est investi et l'administration toute puissante devient un ogre financier.

Le fonctionnement c'est donc en priorité le rapport du nombre des fonctionnaires fixé par le gouvernement, la qualité de leur travail, le coût financier de leur service et la séparation des pouvoirs

Je ne mets pas en cause la qualité de leur travail, il s'agit donc de gérer les effectifs et de séparer les pouvoirs.

La France a trop de fonctionnaires ou assimilés.

On m'a dit qu'il y a un fonctionnaire pour deux actifs productifs. Je n'ai pas pu vérifier ce chiffre. Si ce chiffre est exact ou approchant, il est évident, sans être un grand économiste, qu'il y a un déséquilibre évident au détriment de la santé de notre économie.

Dans ce cas, il est donc nécessaire de ramener les effectifs à un chiffre raisonnable pour dominer les coûts de fonctionnement et donner plus de marge aux Français productifs.

Administrer est important, mais pour avoir une aisance suffisante produire et vendre l'est infiniment plus!

Celui qui le comprendra un jour, et sera capable de dégraisser notre République, pour plus de revenus pour tous, aura redonné plus d'aisance à tous les citoyens, y compris les fonctionnaires.

Nicolas Sarkozy avait décidé de ne pas remplacer un fonctionnaire sur trois qui partent à la retraite, il avait donc compris, et c'est pour cela qu'il a perdu les voix qui lui ont manqué pour être réélu. Depuis on en a engagé 30.000 de plus! Vous pouvez constater les résultats, c'est donc une preuve sans appel.

Si cette mesure est appliquée et augmentée la France redeviendra riche et les Français plus heureux

Chaque jour perdu nous rapproche de la faillite!

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 21:50

 

Un ministre qui traite d'illettrés des ouvriers qui ne sont pas d'accord avec ses élucubrations, un ministre tellement sûr de sa supériorité qui se permet de tels mots est un lettré qui se comporte comme un âne!

La différence entre un illettré et lui-même est que le salarié n'a pas eu les moyens financiers pour acquérir la culture.

De tels propos démontrent que la culture ne fait pas l'homme éclairé qui comporte bien d'autres qualités qu'apparemment le néo-ministre n'a pas.

Cela viendra peut-être avec un peu d'humilité!

Il ne peut plus prétendre, à la suite de cette révélation, et sa réponse orale devant la Chambre, représenter le peuple et particulièrement le peuple socialiste, qui n'a pas toujours disposé des moyens financiers pour fréquenter les grandes écoles.

S'il était aussi  intelligent et lettré qu'il le pense lui-même, il n'aurait pas prononcé ces paroles!

Il faut le renvoyer illico à ses très chères études et créer pour lui, qui a tant d'ambitions, une didactique de la bonne éducation, du savoir-vivre, du savoir dire et de la considération des petits et des sans grade.

Adieu, Monsieur Macron, profitez bien de ce complément d'éducation!

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 16:44

 

Notre régime est à bout de souffle.

Il a été conçu quand nous avions à notre disposition un homme providentiel comme il y en a peu dans l'histoire.

Il faut se faire raison, nous n'avons plus d'homme providentiel, visionnaire et démocrate !

C'est à nous d'en créer un avec le matériel dont nous disposons !

Ce régime est ce qu'il est et les hommes politiques sont ce qu'ils sont !

Il faut faire avec !

Les femmes politiques aussi, je ne les oublie pas !

Ce régime nécessite d'avoir à sa tête un homme exceptionnel ayant fait les preuves de ses capacités d'énergie pour gouverner dans des circonstances exceptionnelles et contraires.

Et de sa ténacité, de sa volonté, de son activité, pour résister à des forces déviantes et à des

attaques marginales, vicieuses et déstabilisantes.

Il devra s'entourer de conseillers dont les qualités sont unanimement reconnues.

Les circonstances sont exceptionnelles : c'est la chute verticale de la France en raison de l'orientation déraisonnable de sa politique depuis plus de trente ans et du délitement de ce qui est devenu une classe : la classe politique devenue décadente et qui pour cette raison ne peut pas lutter contre l'effondrement moral de notre population devenue différente.

L'histoire a déjà connu cela avec la chute de la Rome antique.

Il serait intelligent d'en refaire l'analyse comparative et d'en tirer des conclusions.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens