Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 12:26

Analyse non partisane

J'ai analysé les conditions dans lesquelles se dérouleront les élections municipales à Malesherbes et je suis arrivé à des conclusions inhabituelles.

Il convient tout d'abord d'apprécier au plan national l'importance de la poussée dans l'opinion à la droite de la droite. C'est une réprobation du laxisme dans divers domaines.

Les causes sont bien connues et il faut en tenir compte dans une analyse locale.

A Malesherbes le groupe majoritaire a fait des erreurs, (en raison de motivations qui lui sont propres), porteuses de conséquences pérennes et le groupe de gauche a pratiqué une opposition molle sans efficacité réelle pour modifier les orientations.

Dans ces conditions, si on se réfère à l'ambiance nationale, une large place s'est dégagée dans l'opinion, comme ailleurs en France, en faveur du  Front National. Quelle est l'importance de cette place je l'ignore ? Et je ne sais pas si elle sera ou non occupée mais elle existe potentiellement.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 15:10

L'analyse d'un vote

On vient de voter a Villeneuve sur Lot et d'une analyse immédiate et à chaud des résultats, on peut tirer les conclusions suivantes en les confrontant à des élections précédentes:

1-Il y a une forte dynamique pour le FN qui provient en majorité de la gauche

2- Le FN a rompu la barrière du scrutin majoritaire

3- On connaît une situation nouvelle

4-Il n'y a plus deux forces principales en présence mais trois

5-L'UMP ne peut plus franchir les 50% sans le FN

6-Les deux grands partis traditionnels sont obligés de réagir. Comment?.

7- Les grands sujets ne peuvent plus être abordés avec les mêmes paramètres

 

Voilà matières à réflexion pour les politologues et les stratèges!

Partager cet article
Repost0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 15:26

C'est une bonne leçon de politique que les électeurs de Villeneuve sur Lot ont donné aux partis politiques dominants. Le parti au pouvoir a été éliminé au premier tour et l'UMP a remporté de justesse l'élection devant le Front national. La diabolisation imposée du Front National qui représente une fraction importante de l'électorat et qui n'est pas plus diabolisable que les autres, si on en croit les informations journalières, fait long feu.

Ce parti a les mêmes droits de représentation que le parti de Monsieur Mélenchon et de tous les autres.

C'est cela la démocratie et ne pas en tenir compte dans le jeu démocratique c'est rompre l'idéal républicain.

Mon affirmation n'est pas un jugement de valeur mais un rappel de l'esprit de la démocratie.

Partager cet article
Repost0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 11:46

Je suis de mauvaise humeur: (J'ai écrit cet aeticle le 4 Juin 2010. Qu'est-ce qu'il y a de changé?)

 

L'internationale ?

Elle aurait pu être communiste.

Elle est financière.

Est-ce meilleur ?

Les Etats ne sont plus maîtres de leurs finances et les individus ne sont plus maîtres de la valeur de leurs biens acquis par leur travail puisque la fluctuation des changes l'a rendue aléatoire.

Leur emploi est aussi aléatoire dans la mesure où des capitaux américains, chinois, ou même français peuvent au gré de leur bon plaisir racheter leur usine et la délocaliser.

Les Allemands, qui sont la fourmi de la fable, ont fortifié intelligemment leur position en produisant des biens de production protégés par des brevets.

Ils sont devenus finalement les patrons de l'Europe sans la guerre et sans Hitler mais avec leur sérieux et leur discipline.

La cigale française qui dilapide allègrement l'argent qu'elle n'a pas et ne produit plus rien ou presque, bientôt dégradée par les agences de notation, agacée par des fantaisies syndicales, devenue un monstre étatique et un vaudeville politique continuera de dilapider un argent emprunté qu'elle paiera de plus en plus cher en se croyant encore une grande puissance.

En bref, comme disait le Général "c'est la chienlit".

Vous comprenez pourquoi je suis de mauvaise humeur ?

Alors dites moi comment je peux en sortir ?

Partager cet article
Repost0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 15:07

Le système économique français, basé sur des prélèvements fiscaux à la source de l'activité économique ne peut fonctionner que dans un pays garanti par des frontières douanières strictes.

Dans notre système économique financier et mondialisé la conséquence c'est la chute de l'économie, la fermeture d'usines, le chômage et la récession.

C'est une vérité fondamentale démontrée malheureusement par la réalité vécue.

Notre économie et notre fiscalité sont antinomiques et obsolètes.

Y a t-il un seul politique qui l'ait compris et qui le dit! Aucun!

Pour réussir en politique faut-il  tout simplement se contenter de profiter d'une rente de situation et se laisser porter pour la perpétuer?

Et masquer la situation catastrophique en détournant l'attention par l'introduction d'un sujet  passionnel?

Partager cet article
Repost0
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 15:29

 

Il est 15 heures et j'entends à la télévision le discours de Monsieur Mélenchon.

J'écrivais, il y a quelques jours,"Nous sommes en 1936"

Je confirme. Les termes et le ton de son discours ont repris le ton et les termes des discours qui enflammaient le peuple ouvrier à cette époque et qui ont débouché sur une démobilisation des consciences en excitant les passions  au lieu de les mobiliser pour entrer dans la voie d'un renouveau qui implique des analyses saines et des résolutions salvatrices mises en oeuvre par des hommes et des femmes animés par des idées pacifiques mais volontaires.

Exciter les passions révolutionnaires est malsain et irresponsable.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 10:59

Nous sommes en 1936.

Vous ne me croyez pas? Alors procurez vous quelques journaux de l'époque et vous comprendrez que j'ai raison.

Vous vous souvenez néanmoins des suites de l'année 1936?

L'histoire ne se renouvelle pas, mais les mêmes causes ont des conséquences comparables!

Les conséquences de nos inconséquences seront peut-être différentes mais tout aussi graves.

Et nous n'avons plus le Général! Il doit se retourner dans sa tombe et je l'entends ronchonner:

"Et pourtant c'est grand la France, c'est beau la France, mais qu'en font ils?"

Nous franchiront autrement les années suivantes, mais s'il n'y a pas un sursaut salvateur les conséquences politiques et économiques seront lourdes et il y aura sinon du sang, du moins des larmes!

Quelle que soit son opinion politique, chacun constate que le gouvernement n'a aucune appréhension de la situation globale et en conséquence aucune solution raisonnable à proposer.

Vous pouvez aussi constater que l'appareil de l'état est détraqué et se mêle de ce qu'il n'aurait pas le droit de faire: La Politique!

C'est la principale marque de notre faiblesse, de notre décadence, et de la concussion.

Partager cet article
Repost0
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 10:42

Gratifications

Je ne pense pas que Claude Guéant ait triché: Il est dans un système.

Il a même le mérite de nous informer qu'il y a des fonds flottants, officiels mais non officialisés, qui sont à la disposition de certains hauts fonctionnaires ou ministres, qu'on appelle des Hommes d'Etat, pour récompenser des fonctionnaires qui de toute évidence échappent aux impôts, et qui s'ils ne sont pas secrets sont discrets. Ils font donc partie de la dette! Ils existent et ont existé quelle que soit la couleur du gouvernement! Gauche ou Droite!

Ces fonds secrètement officiels ou officiellement secrets seraient de l'ordre de 70 millions! (Peut-être! Ou plus?)

Imaginez qu'une entreprise en fasse autant? Que ferait-on au PDG, aux actionnaires et à toute l'entreprise?

Mais quel homme refuserait de prendre ce qu'on lui donne avec des compliments sur son action? Pour récompenser des services qualifiés d'exceptionnels?

Je regrette de n'en avoir jamais bénéficié! Et vous?

Mais ces fonds font partie de la dette de l'Etat?

Qui peut condamner l'Etat?

Et puis qui c'est: l'Etat?

Un simple paravent? ... Opaque?

Partager cet article
Repost0
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 14:18

 

         ...et le blocage de vos économies

 

Les capitaux ont le droit de circuler où ils le souhaitent dans le monde quand ils le désirent.

Ils peuvent même le faire à la vitesse électronique par le truchement des Bourses dont le réseau couvre le monde.

Vous, vous n'avez pas le droit de faire voyager vos économies.

Votre livret de caisse d'épargne est ancré là où il est, l'état le rémunère à son seul gré et plonge dans les caisses pour assurer ses fins de mois! Et il dévalue chaque jour votre argent en même temps qu'il augmente la dette.

Pour la bonne gestion de mon petit magot placé à la Caisse d'épargne je serais bien parfois tenté de trouver la solution pour l'exporter en Suisse mais si je le fais, l'état, qui impunément le dévalue sans risques pour lui, pourrait me condamner à la prison alors que moi, simple citoyen je ne peux pas faire condamner l'état qui me vole impunément s'il baisse le taux des intérêts ou s'il dévalue l'argent de mes économies, fruits de mon travail dont la valeur diminue chaque jour!

L'état dévalue au fil du temps qui passe mon modeste avoir, fruit de mon travail dont il a par ailleurs profité, mais moi, petit citoyen, je ne peux pas demander des comptes à l'état qui me vole tous les jours en dévaluant mon argent! Et je n'ai pas le droit de le déplacer dans un lieu sécuritaire bien qu'étant en état de légitime défense!

C'est méritoire d'être patriote, mais ça ne paie pas!

Mais je ne pleure pas, rassurez-vous!

Je préfère en rire parce que je suis philosophe et plutôt porté à l'humour et la dérision! 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 10:32

L'état coupe l'atout de la productivité

La productivité en gros dépend de l'amélioration du temps de travail par une amélioration des moyens de production, du confort des postes de travail, de la rationalisation des méthodes et de la fluidité des circuits. Elle doit aboutir dans le même temps à un plus important volume de production, de meilleure qualité, en augmentation avec moins d'efforts humains avec pour conséquence un prix de revient moins élevé et finalement un prix de vente compétitif.

Globalement, en France, la productivité réelle en temps de fabrication et en qualité est compétitive en regard des autres nations  industrielles de pointe. Alors pourquoi produisons-nous trop cher? Nos ouvriers sont parmi les plus qualifiés, nos matériels les plus performants, nos organisations étudiées et modernes, il y a donc une autre cause pour que nos prix ne soient pas parmi les plus compétitifs et que pour cette raison nous manquions de commandes et que les entreprises fuient notre territoire quand elles le peuvent?

Parce que notre fiscalité mal pensée par notre organisation fiscale et nos financiers d'état double les prix de revient du produit en appliquant sur le salaire des taxes de 100% dès la sortie de la machine du produit fabriqué, et que ce prix de revient initial doublé subira toutes les marges commerciales ultérieures pour aboutir à un prix de vente trop cher.

J'ajoute en guise de cerises sur le gâteau, sachant que ces taxes sur les salaires se retrouvent dans le prix des produits en magasin, le salarié qui les a déjà payées à la source par les prélèvements obligatoires les repaie à nouveau avec son salaire en faisant ses achats.

Il les paie deux fois!

C'est cette fiscalité mal pensée, mal conçue et finalement confiscatoire qui ruine nos exportations et donne le départ d'une course poursuite entre les salaires et les prix, course que les salaires ne pourront jamais gagner et qui se termine par la disparition des emplois.

Tout ce que j'écris est évident et ne peut être nié que par des politiques ou des sots enivrés par des belles paroles. Il y a des remèdes? Bien sûr! Mais pas de médecins pour les prescrire!

C'est la détaxation des salaires et la logique économique introduite dans la logique des impositions sur la production et la commercialisation. A bon entendeur!!!  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens