Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 19:00

Ils n'ont pas encore compris que notre organisation économique est obsolète dans ses bases fondamentales et que tous nos efforts pour sortir du marasme sont vains en raison de notre organisation qui ne peut que produire un déficit endémique.

Ce peut être un manque de vision ou la volonté de groupes qui y trouvent leur intérêt.

L'Etat qui a cherché les circuits les plus courts, les plus efficaces pour lui-même, les plus rapides, les plus faciles pour les encaissements, des impôts qui ont l'assiette la plus accessible.

Cet Etat n'a pas pour priorité la meilleure fluidité de notre économie, mais la rentrée des impôts, la plus rapide possible, avec une assiette très accessible, contrôlable et corvéable à merci!

Cet Etat qui n'a bien entendu aucun intérêt à faire des Economies, mais aspire à une rentrée des fonds la plus rapide possible, avec une assiette abondante, facilement contrôlable.

Cet Etat égoïste, qui est tout puissant,  est à la base du marasme général dans notre pays. Les gouvernements changent mais l'Etat reste.

Il est aisé de comprendre pourquoi il ne cherche pas à adopter les meilleures mesures à prendre pour la population, mais les meilleures pour lui-même (croit-il)!

Les impôts à la source facilitent la collecte mais assèchent l'aisance financière de tous, le peuple et les entreprises. Le Peuple ne peut pas s'exiler, mais les entreprises le peuvent et le font, est-ce que ce n'est pas logique dans notre économie mondialisée? Je connais aussi des jeunes qui ont cherché et trouvé des situations à l'étranger!

Les impôts à la source, avant la création des richesses, sont la plus grande facilité pour l'Etat mais aussi la plus grande imbécillité pour notre économie et l'aisance financière des entreprises et de la population!

Tout prélèvement, avant la création de la richesse est une imbécillité évidente : on ne mange pas son blé en herbes.

Cette énorme valeur qui est arrachée au peuple avant toute commercialisation pèse de tout son poids sur la chaîne de production, de distribution et réduit en outre la commercialisation. Elle grossit la masse imposable en fin de cycle et dans certains cas fait payer l'impôt sur l'impôt intégré.

Une économie saine doit faire en sorte de réduire les coûts de revient tout au long des circuits de production et de distribution. C'est ainsi que le coût de la vie sera amélioré et les budgets acceptables!

Messieurs les Politiques, commencez par détaxer les salaires à la base, et les coûts de production artificiels qui sont à l'origine de la masse imposable.

Reportez vos taxes et vos impôts sur les richesses produites ce qui vous procurera une variable pour agir sur la fluidité des échanges et vous aurez ainsi en mains un frein et un accélérateur qui vous  permettront d'agir rapidement en fonction des flux économiques mondiaux.

Tout passe par la détaxation des salaires et de certains coûts de production ! Il y a bien quelques personnalités intelligentes qui sont là par idéal afin d'agir dans l'intérêt de la nation?

Dépêchez- vous, l'économie sombre! Détaxez les Salaires!

Il y a plus de quinze ans que je défends cette idée.

J'ai reçu beaucoup d'échos favorables, mais des intérêts malsains et puissants s'y opposent.

Et pourtant l'idée est bonne! 

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans detaxion des salaires
commenter cet article
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 18:54

 

...il faut une révolution administrative: La détaxation des salaires!

 

 

Je vous en ai déjà parlé sur ce blog depuis plusieurs années, mais pour imposer une idée nouvelle fut-elle bénéfique il faut la marteler dans les têtes, mais je suis persévérant!

Soyons clairs! La France a le  besoin impératif et urgent de relancer son économie sinon elle végétera dans une stagnation qui sera une prémisse de la déconfiture!

Il faut déjà reconnaître en priorité que la base de notre économie moderne ce sont nos entreprises et que la nation a tout intérêt à ce qu'elles soient prospères. Cette évidence est confirmée par les faits. Il est donc nécessaire de modifier un état d'esprit : l'entreprise n'est pas un adversaire, mais l'outil indispensable à tous pour retrouver la prospérité de tous !

Elle n'est surtout pas, et ne devrait pas être un collecteur d'impôts! C'est la première faute économique!

Or, diriger une entreprise est un casse tête permanent (mais entré dans les moeurs) en raison des pressions étatiques, des charges fiscales trop nombreuses et parfois compliquées qui freinent le développement des activités et freinent les embauches. Cet état de fait et d'esprit ne peut pas engendrer une dynamique rapide et durable

Alors pour l'engendrer et la soutenir, il faut comprendre et accepter des mesures novatrices pour créer un élan durable qu'il faut rechercher dans le bouleversement de règles établies sur des mauvais principes mais qui sont entrées et incrustées dans un crédo administratif erratique.

Pour comprendre la suite de cet exposé il faut savoir que si un impôt est appliqué sur une assiette 20 fois plus large, la charge individuelle est divisée par 20.

La Première Mesure à prendre est de reporter les charges qui grèvent les salaires au niveau de la TVA soit par une taxe parallèle soit en l'intégrant. Le résultat est le même mais la présentation est différente ainsi que la compréhension.

Le coût de la vie diminuera, les salaires seront libérés d'un poids anormal qui ne les concerne pas et les exportations seront relancées ainsi que l'activité en général en donnant du pouvoir d'achat aux salariés.

C'est la première action dynamique qui est à notre portée avec une action immédiate sans modifier les finances de l'Etat.

Je veux bien que ce soit une révolution intellectuelle et administrative mais elle est indispensable, alors faisons un effort de compréhension.

Si elle est conduite à court terme les salaires seront revalorisés et l'activité des échanges commerciaux porteurs de facilités financières pour tous sera rétablie.

Les conditions d'une activité dynamique seront retrouvées avec la prospérité améliorée.

Il y a dix ans déjà que j'ai publié cette idée que vous pouvez  retrouver sur mon blog dans le chapitre "Détaxation des salaires". Elle avait commencé à être mise en oeuvre par Nicolas Sarkozy mais elle a été supprimée par François Hollande! C'est bien dommage!

Les espoirs sont à nouveau permis de la voir renaître au bénéfice de la relance nationale.                                                                                                         

 

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans detaxion des salaires
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 19:35

 

par le déplacement des taxes

 

Monsieur le Président Hollande dispose d'un moyen immédiat pour relancer l'économie de la France.

Je l'ai écrit depuis longtemps et il serait grand temps d'étudier cette idée que j'ai mise au point  et publiée sur mon blog il y  a plus de 10 ans!.

Il suffit de détaxer les salaires des charges sociales et de les reporter au niveau de la TVA.

Les salariés retrouveraient immédiatement du pouvoir d'achat qui activerait tout aussi immédiatement l'économie nationale!

Je n'ai pas fait breveter l'idée. Il serait temps qu'il s'y intéresse! A bon entendeur...

Six novembre 19h30.

Rubrique : Détaxation des Salaires

 

Vendredi 7 novembre.

J'ai écrit cet article hier, avant l'interview du Président parce que j'attendais une allusion du Président sur la détaxation des salaires, cette idée qui me tient au coeur.

Elle est venue par une petite phrase:" Les charges sociales des salariés seront nulles en 2017"

Alors que dès son entrée en fonction il a retiré le décret de Nicolas Sarkozy qui concrétisait l'idée.

Il va donc rétablir le décret à la fin de son mandat dit-il! Qui peut le croire?

Pour que cette idée fondamentale soit réalisée il est évident qu'il faut réélire Nicolas Sarkozy.

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans detaxion des salaires
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 18:58

J'ai démontré, par des articles très nombreux depuis 2006 qu'il était possible de relancer rapidement et fortement notre économie (en améliorant aussi les salaires) par une réforme de la constitution des prix de revient en transférant les charges anormalement appliquées sur les salaires sur le dernier étage de l'impôt indirect qui est la TVA.

J'ai largement démontré que cette réforme fondamentale permettra, de rendre les prix des produits compétitifs d'une part à l'exportation et d'autre part en amélioration sur le marché intérieur, le pouvoir d'achats des salariés en sera amélioré. L'accélération de la vente des produits fabriqués sur le marché intérieur et à l'exportation apportera le volume de travail qui nous manque et cela réduira considérablement le chômage. Par voie de conséquences le déficit sera réduit et l'économie dans son ensemble en sera améliorée.

Il n'est pas nécessaire d'être un grand économiste pour comprendre que si on retire des charges sur les salaires de production qui sont augmentées par les marges successives au fur et à mesure de l'avancement du produit dans la commercialisation on arrivera à un prix final diminué d'une valeur supérieure au petit pourcentage ajouté à la TVA.

Je suis de plus en plus certain d'avoir développé mon raisonnement dans la bonne voie! D'autant qu'il sera aussi possible de supprimer la TVA sur nos exportations et de l'appliquer sur nos importations.

Je pensais que ma plume avait une portée limitée. Mais je viens d'être informé que des responsables politiques et économiques de premier plan s'étaient abonnés à mon blog.

Cela me réconforte et me permet d'espérer que les idées initiées et développées ont un avenir. Je les remercie pour l'intérêt qu'ils portent à mes écrits et je suis flatté pour l'intérêt qu'ils accordent à mes propositions.                      

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans detaxion des salaires
commenter cet article
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 19:33

On ne veut plus payer deux fois les taxes sociales!!!

 

Depuis 10 ans j'ai démontré que le salaire supporte deux fois le paiement des charges sociales!

Une première fois par les taxes payées sur le salaire direct sur la feuille de paye et par un pourcentage payé directement aux caisses par l'employeur sur ce même salaire. Les sommes versées au fisc et aux caisses diverses doublent le salaire perçu, mais le salarié n'en perçoit que la moitié! La valeur ajoutée de son travail est donc le double de ce qu'il perçoit.

Mais la totalité du salaire direct et indirect ( la masse salariale qui intègre les taxes sociales) est constitutive du prix de revient du produit. J'ai démontré que ce prix de revient de la valeur travail, qui contient les taxes payées sur le salaire, se retrouve dans la constitution prix de vente mais augmentée de surcroît par toutes les marges intermédiaires.

J'ai démontré que la TVA (qui est un pourcentage de l'ordre de 20%) intègre et augmente d'autant le prix de revient qui englobe les cotisations sociales intégrées par les salaires qui sont donc payées une seconde fois par le salarié quand il fait ses achats par le truchement de la TVA  puisqu'elles sont intégrées dans le prix du produit hors taxes.

Mais il est le seul à les payer deux fois!!!

C'est très clair, mais il fallait le démontrer!

Et c'est en fait illégal, car une taxe ne doit pas s'appliquer sur une autre!!!

C'est évident, mais il fallait le démontrer à tous pour qu'ils comprennent enfin pourquoi leur salaire est toujours en retard et que c'est un retard qu'il ne rattrapera jamais!

C'est une course à l'échalote interminable! Et que vous ne pouviez pas comprendre!

Comprendre est déjà important!

Mais corriger cette incongruité coupable est un devoir urgent!

J'espère que tout le monde aura enfin compris que cette course à l'échalote doit cesser, d'abord pour la justice sociale et ensuite pour que notre économie se relève de façon pérenne!

Il faut donc supprimer toutes les taxes sur les salaires et les reporter au niveau de la TVA puisqu'elle les englobe déjà. C'est donc un simple transfert!

Je ne suis plus tout seul pour conduire cette bataille qu'il convient de gagner contre l'obstination de la bêtise humaine orientée par des esprits biaisés.

Alors vous qui m'avez compris depuis longtemps, diffusez mes articles du chapitre"détaxation des salaires" et expliquez mes arguments. C'est votre intérêt personnel et l'intérêt de notre économie en perdition.

C'est un combat contre un immobilisme coupable qu'il faut impérativement gagner pour gagner notre avenir.

Mes amis, je compte sur vous!

 

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans detaxion des salaires
commenter cet article
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 18:59

                                           Détaxation des salaires

Ce que j'ai depuis longtemps présenté comme le seul moyen, dans les circonstances actuelles, d'améliorer la condition salariale tout en relançant l'économie et l'activité industrielle est enfin entré dans une mayonnaise qui commence à prendre. Il aura fallu 10 ans.

L'analyse qui est à la base de cette avancée économique est enfin à peu près comprise et s'il faut appeler cela social démocratique ou autrement pour que ce soit enfin adopté et entre musique en tête dans la relance de notre activité économique revigorée, c'est parfait!

Je tiens à la disposition des responsables politiques les cent pages que j'ai écrites depuis 10 ans sur ce sujet.

Il serait dommage, par des amendements politiques inopportuns, de fausser des résultats très positifs attendus!

 

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans detaxion des salaires
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 14:45

Le salaire est sacré... (Alors ?)

C'est sous ce titre que j'ai lancé, il y a plus de 6 ans, sur ce blog et dans la presse l'idée de la "Détaxation des Salaires" dans l'intention de relancer l'activité, l'économie, le pouvoir d'achats des salariés, les exportations et le niveau de vie. 

Cette proposition a été transformée dans sa transcription en Tva sociale ce qui l'a déguisée en épouvantail et a sapé la confiance de ceux qui n'ont pas étudié le raisonnement un peu rébarbatif, c'est vrai.

Je m'explique, et je vais tenter de simplifier mes explications.

L'ensemble des prélèvements sur les salaires, ceux qui figurent sur la feuille de paye et ceux qui n'y figurent pas sont une ânerie coupable de tous nos maux ! Il s'agit de prélèvements à la source, et comprenez bien : à la source de la création de  notre richesse collective et de la fécondité !

Tout tient dans la formule "Si on prélève l'eau à la source, la rivière se tarit et les poissons meurent !"

Il faut donc prélever les ressources non pas à la source mais dans l'estuaire quand le courant de l'eau a rempli tout son office de moteur de l'activité humaine !

Alors je vais simplifier au plus court pour être facilement compris :

En schématisant : Le salaire est composé du salaire direct perçu par le salarié et du salaire indirect dont une partie figure sur la feuille de paye et une autre qui n'y figure pas mais ces différentes sommes constituent la masse salariale qui est la valeur chiffrée de la part de richesse que le salarié a constituée par son travail et qu'on retrouve dans le prix du produit fabriqué. Pour obtenir le prix de vente on ajoute une marge bénéficiaire et enfin la Tva.

Les charges salariales, impôt à la source, payées par le salaire du salarié sont incluses dans le prix du produit et c'est avec son salaire net que le salarié va les payer à nouveau par le biais de la Tva en payant ses achats.

Il n'est pas équitable qu'il paye deux fois le même impôt premièrement à la source, puis à la sortie dans le calcul de la TVA qui ayant inclu son propre salaire dans son calcul puisqu'il est intégré dans le prix hors taxe, lui fait payer une deuxième fois les charges sociales. Il serait donc parfaitement équitable qu'il ne les paie plus à la source mais, comme tout le monde, au niveau de la Tva, dont l'assiette infiniment plus large réduirait le prélèvement individuel.

Voilà pourquoi il serait équitable de supprimer l'impôt social à la source. C'est à dire au niveau de la feuille du salaire  Les conséquences seraient multiples, en premier l'augmentation du pouvoir d'achat des salaires, puis la relance de l'économie, l'augmentation du volume des exportations, la résorption du chômage etc. je l'ai largement développé dans plus de cent articles!

Cette avancée extraordinaire n'est pas aisée à comprendre et je reconnais qu'il est nécessaire de faire un effort intellectuel mais cela en vaut la peine car c'est le plus efficace des moyens pour faire la relance que tout le monde attend. Alors, avant de dire que ce sont des balivernes, s'il vous plait, acceptez d'y consacrer quelques instants.

Moi j'y ai consacré plus de 10ans, et je continuerai tout le temps nécessaire pour que ceux qui disposent du pouvoir et qui semblent avoir enfin compris réalisent ces avancées.

  

 

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans detaxion des salaires
commenter cet article
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 14:53

Augmenter les salaires pour faire baisser le coût du travail!

Voilà le paradoxe salvateur!

 

Et donner du pouvoir d'achat pour relancer l'économie et réduire le chômage.

Voilà le truisme oublié!

 

Quand j'ai lancé, il y a près de 10 ans l'idée de la détaxation des salaires dite TVA sociale, j'espérais beaucoup. Mais il faut du temps aux idées révolutionnaires pour prospérer.

L'occasion se présente pour introduire cette vraie réforme.

Comment stopper la descente inéluctable de notre économie en perdition?

Avec des résultats immédiats!

 

Supprimer toutes les taxes sur les feuilles de salaires et les remplacer par un petit pourcentage supplémentaire sur la TVA. Voilà la solution!

Le pouvoir d'achat sera relancé de plus de 15% définitivement et le chômage commencera de régresser.

Voilà, Monsieur Hollande, comment votre promesse d'inversion de la courbe du chômage pourra se réaliser et vous aurez gagné votre pari.

 

Chers lecteurs diffusez cet article dans votre entourage et sur votre blog et relisez le premier article paru sur ce blog qui faisait suite à des articles nombreux dans la presse.

 

Il est nécessaire qu'une majorité de français ait connaissance de cette proposition et l'approuve et cela n'est possible qu'en la diffusant par tous les moyens.

 

Relisez les nombreux articles parus sur ce blog dans le chapitre "Détaxation des salaires" et faites-vous une opinion.

 

Il faut sortir de cette crise artificielle créée par l'organisation de notre économie qui se dévore elle-même, on ne peut le faire que par l'intelligence collective.

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans detaxion des salaires
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 12:15

Le cerveau des ronds de cuir

Si le directeur d'une équipe de grand prix décide de tripler le plein d'essence de la voiture pour effectuer la course sans aucun arrêt de ravitaillement, ses concurrents plus légers prendront une telle avance dans les premiers kilomètres du circuit que le pilote ne rattrapera jamais son retard et sera dernier à l'arrivée.

C'est exactement ce qui arrive à notre industrie et à notre commerce avec les taxes à la source sur les salaires qui rendent nos prix non compétitifs alors qu'une réforme fiscale intelligente nous replacerait dans le peloton de tête. Il suffit seulement d'un peu d'intelligence pour comprendre et accepter une solution qui bouleverse leurs habitudes et leur train-train coutumier.

Messieurs les ronds de cuir, supprimez les impôts à la source sur les salaires et appliquez les sur une assiette plus large et notre économie reprendra son rang.

Messieurs les ronds de cuir, quittez votre position assise et hissez votre cerveau au niveau supérieur!!!

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans detaxion des salaires
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 15:30

François Hollande vient à nouveau de dire qu'il avait constitué une boîte à outils pour améliorer le volume de l'emploi et qu'il l'avait ouverte et distribué son contenu. C'est une bonne initiative si on veille à bien distribuer les outils. Si vous donnez une scie à bois à un métalo sa productivité n'en sera pas améliorée!

Dans la situation financière de la France le seul outil capable d'attaquer les problèmes réels est la création d'une "Commission de la Hache".

Dans le passé, dans des conditions semblables c'est ce qu'avait fait un gouvernement.

Sa mission était d'élaguer toutes les dépenses inutiles et de réorganiser les services et les organisations pléthoriques dans l'état, les régions et les départements. On peut estimer les possibilités d'économies pour une efficacité améliorée à plus de 20%. Nous avons des ingénieurs très qualifiés pour conduire ces réorganisations. Mais le veut-on sincèrement?

C'est une première action possible mais ce n'est pas la seule.

Il est tout aussi indispensable de réformer notre fiscalité pour retrouver des coûts de production compétitifs et relancer les industries et les exportations porteuses de travail  et de richesse collective (de l'Etat et de la nôtre). Redevenons compétitifs!

Pour atteindre ce résultat il est indispensable de supprimer toutes les taxes sur les salaires de production (et sur les coûts qui entrent dans les prix de revient de la production). Arriveront-ils un jour à le comprendre? C'est pourtant élémentaire! Je l'ai démontré depuis près de 10 ans.

Il y a quelque temps j'avais été entendu et compris et le Président avait pris un premier décret. Mais le Président a changé et le décret a été abrogé!

Tout est à recommencer!

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans detaxion des salaires
commenter cet article

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens