Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 15:17

Réprimer les incivilités !

J’ai publié récemment des photographies illustrant les saccages perpétrés sur le vieux lavoir. J’ai été consterné car avec les amis que j’avais rassemblés sous l’égide de l’Association Action Sociale (ACSO) nous avons travaillé sur deux années pour sauver le vieux lavoir, le restaurer, et le réimplanter dans le Jardin des Tanneurs.

Cela pose le problème des incivilités dans la ville.

Un autre exemple : Les bancs et les tables ainsi que les poubelles qui jalonnent la promenade des bords de l’Essonne avaient été détruits au cours de l’année précédente. Récemment les services de la ville les ont remplacés ou réparés et remis à neuf. Dès les premières semaines qui ont suivi les réparations deux bancs ont été déterroriés et une table a été en partie brûlée. Les bancs ont été à nouveau réparés mais la table qui est utilisable en l’état conservera définitivement ses stigmates de brûlures. Il faut aussi signaler la destruction systématique des poubelles !

Nous avons dans notre ville une brigade de gendarmerie et une police municipale. Les vandales doivent être identifiés et pour leur donner le sens d’une bonne conduite ils doivent être obligés de réparer  à leurs frais les dégâts qu’ils ont faits et s’ils sont déjà réparés d’en payer le coût. Des plaintes seront-elles réellement déposées par la Mairie? Et des mesures seront elles prises ? 

Les citoyens dont je suis sont tous concernés par ces comportements qui doivent cesser et leur devoir est de signaler aux services de sécurité ce qu’ils pourraient observer.

 

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans chronique locale
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 14:53

Cet article est rédigé sur la foi apportée à l’information d’une personnalité présente.

 

J’ai, ou je pensais avoir une grande expérience dans beaucoup de domaines et je faisais confiance à nos institutions que je croyais à l’abri des turpitudes qu’on rencontre dans certains milieux politiques particulièrement cyniques.

Je ne croyais pas que la décadence de la déontologie puisse  atteindre des institutions dans lesquelles le peuple a confiance et dont la rectitude doit être la base de ce qu’on nomme l’Etat.

Dans ma conception de l’organisation de notre société il y avait une certitude qui était que dans certaines appellations de titres et de fonctions il y avait un sens du droit et de la rectitude dans les comportements qui était à l’abri de toutes questions.

Quand j’ai appris qu’à la fin de l’après midi même où j’ai confié mon rapport et mes doléances au Commissaire enquêteur, dans la salle d’accueil de la Mairie, mon rapport, étalé à la vue de tous, et entre les mains des personnes présentes, (certaines connues pour faire la promotion du lotissement sur le Marais), ce rapport était critiqué et brocardé à la cantonade !

Qu’est ce que c’est que ce cirque ?

Quand j’ai appris cela, je suis tombé de haut et toute la confiance que je pouvais encore avoir dans les institutions locales et départementales se sont écroulées. Que sont devenues les traditions de discrétion et de haute tenue de notre administration ?

Que deviennent les obligations de réserve ?

Le comble serait que ce soit le Maire, qui est impliqué dans l’affaire du lotissement par les aides qu’il apporte au promoteur, qui décide que mes doléances soient hors sujet ! Si c’est le cas je demande à en être informé.

Je commence à comprendre pourquoi ma communication au commissaire enquêteur précédent a été déclarée hors sujet ! Et je comprends clairement pourquoi le plan incomplet du PPRI peut être intronisé comme seul critère pour que le Maire se considère habilité à signer des permis de construire ! Ce n’est plus du droit mais de la politique inqualifiable !

Monsieur le Maire a reçu la confiance de la population et il en abuse. Cela s’appelle comment en bon français ? Et en matière de droit ? Et je prétends que c’est condamnable !

Ce papier sera remis au Commissaire enquêteur officiellement le 25 octobre avec obligation de le joindre à mon rapport remis le 4 octobre et à celui du 25 Octobre. 

J’ajoute que je demande une enquête globale sur l’ensemble de ce que je nomme : L’affaire du Marais. Et le niveau de l’enquête a diligenter n’est plus du niveau d’un commissaire enquêteur !

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Le lotissement du Marais
commenter cet article
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 15:57

                                                           Le Maire et le Négociant

 Un jour un riche négociant a acheté une belle propriété dans une ville de province et les habitants de la ville se sont réjouis de voir cette propriété inoccupée acquise par une personne avec sa famille qui entretiendrait cette magnifique demeure et son parc parce qu’elle était un beau fleuron dans la ville. Mais elle a été laissée à l’abandon par l’acheteur. Finalement elle ne l’intéressait pas. Il l’avait achetée uniquement parce qu’elle était prolongée par un immense espace libre de construction. Il était libre de constructions parce depuis des siècles de père en fils on savait qu’il n’était pas possible de construire sur cet ancien marais inondable, glaiseux et qu’on ne pouvait le traverser que parce qu’on y avait creusé des noues qui asséchaient la terre en surface. Il n’était bon que pour faire des pâtures et des jardins c’est d’ailleurs pour cela qu’on avait appelé la dernière rue de la ville en bordure de ce marais : la Rue des Jardins.

Mais notre négociant n’avait acheté cette belle propriété que pour faire une bonne affaire en construisant sur ce terrain qui ne lui coûtait rien des maisons qu’il vendrait un bon prix. Il connaissait bien les affairistes de l’endroit et un agent immobilier avait été élu Bourgmestre. Ils pouvaient parler le même langage. Le Maire lui a assuré qu’il signerait des permis de construire s’ils lui étaient présentés et pour l’aider dans son entreprise il a supprimé la possibilité de construire dans la partie haute de la ville et fait porter son effort de construction sur le bas de la ville où les seules terres libres étaient le marais drainé. Entre temps on avait consulté un Mage, maître des eaux, qui avait assuré au bon peuple qu’il n’y aurait plus d’inondations et que s’il y en avait ce serait moins souvent parce qu’il avait fait des incantations et dessiné un plan que le ciel devait respecter, il ne pouvait plus y avoir d’eau sur les parties blanches de son dessin et que s’il y en avait ce serait une inattention du ciel.

Le négociant était influent et ami avec l’Intendant de la Province, son projet a été approuvé par les administrations et il a construit un nouveau quartier.

 

Cette fable de Févrial a été écrite il y a 600 ans. Depuis les choses ont changé : Toutes les maisons ont été englouties et reposent au fond de la vase sur un sol de glaise par 20 ou 40 mètres de fond. Et un Maire et un Promoteur ont considéré très astucieusement qu’elles constitueraient une bonne assise pour des nouvelles constructions.

 

  

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans humour
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 15:02

degradations-vieux-lavoir-7.JPGdegradations-vieux-lavoir-6.JPG

 

degradations-vieux-lavoir-3.JPGdegradations-vieux-lavoir-2.JPG

  degradations-vieux-lavoir-4.JPG

Photo 1: Dalle sur laquelle était fixé un banc. Trois bancs ont été arrachés.

Photo 2: Deux bancs transportés à l'intérieur du vieux lavoir et les restes d'un brasier allumé à l'intérieur du vieux lavoir.

Photo 3: Une vue d'ensemble.

Photo 4: Une autre vue d'ensemble.

Photo 5: Les restes du brasier après le passage des services techniques de la ville qui ont récupéré les bancs le Lundi 17 Octobre 2011.

 Ces photos ont été prises par  Daniel Sabatier président de l'ADSVEM qui a constaté les faits le dimanche 16 Octobre 2011.

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans chronique locale
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 11:02

Salut les gars ! Ecoute, écoute ! On est pas à Bétlhéem mais quand même la naissance d’un éléphanteau à étouffé les barrissements cacophoniques d’une vingtaine d’éléphants et de quelques mammouths qui se sont transformés en louanges célestes ! Alléluia ! Allez sers moi un café !

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Radio Bistro
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 14:15

Salut les gars ! Ecoute écoute ! A la fin du mois de septembre j’ai fait un rêve complètement fou et je vous en ai jamais parlé ! J’étais dans une grande ville et il y avait au moins cent mille hommes et femmes qui défilaient avec des pancartes en scandant : » « Détaxez les salaires » « détaxez les salaires c’est possible » « Détaxez les salaires c’est la justice » « Détaxez les salaires pour le pouvoir d’achat » « Détaxez les salaires pour relancer l’économie » « Détaxez les salaires pour exporter ».

Et puis je me suis réveillé ! J’ai fait ma toilette, j’ai pas déjeuné parce j’avais plus de café, je me suis habillé et j’ai mis mon porte monnaie dans ma poche. Il était pas lourd et j’avais plus de cigarettes. On était le 25 septembre et il n’y avait dedans plus que 10 euros pour finir le mois! Comme mon compte était à découvert c’était pas gai et j’ai compris pourquoi mon rêve avait un sens ! Allez sers-moi quand même un café !

 

 

Commentaires d’un lecteur :

On peut rire de tout y compris des sujets sérieux à condition d’en tirer des enseignements. Si le gouvernement est trop timoré pour supprimer d’un seul coup toutes les taxes sur les salaires qu’il commence par les taxes payées sur sa feuille de paye par le salarié lui-même pour qu’il perçoive le salaire brut. Compte tenu de la différence d’assiette d’une petite taxe sur les échanges commerciaux qui remplacerait les énormes taxes qui grèvent la feuille de paye, le pouvoir d’achat serait augmenté considérablement et relancerait l’économie intérieure et l’emploi. C’est une évidence. Et le rêveur de la fable pourrait vivre normalement jusqu’à la fin du mois ! A bon entendeur salut ! 

 

 

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Radio Bistro
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 15:49

L’élection présidentielle en cours démontre que la Cinquième République n’est plus celle qu’avait désiré et pensé le Général de Gaulle. Elle était une logique et une force en raison de sa présence qui par sa stature et son exemple renforçait la démocratie dans l’ordre et la rectitude.

Pour retrouver le même symbole humain et la même personnalité il faut toujours attendre au moins un siècle quand tout se disperse dans la débâcle !

Nous ne vivons plus dans une démocratie forte, gardienne des principes d’une rectitude stricte nécessaire à la pérennité d’une grande nation.

Vous pensez que j’ai tort ?

Il n’y a pas un seul jour où n’éclate pas un scandale majeur. Vous n’avez pas remarqué ?

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans société
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 15:17

La Roche Tarpéienne ( en latin : Saxum Tarpéium) est une crête rocheuse située à l’extrémité sud ouest du Capitole, à Rome. Lieu d’exécution capitale pendant l’antiquité, c’est là qu’étaient précipités, jusqu’à la fin de la République romaine, les criminels. Ceux qui souffraient d’une déficience mentale ou physique importante, en particulier les enfants, subissaient le même sort car on les croyait maudits des dieux.

Au siècle dernier des fous ont prôné la pureté de la race.

Toutes les tentatives de tri dans le genre humain sont entachées de dangers.

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans société
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 10:55

Salut les gars ! Ecoute, écoute ! Hier soir j’ai écouté les amabilités qu’ont échangées François Hollande et Martine Aubry. Le débat aurait dû être programmé à 17 heures car c’était un excellent five o’clock tea  très british ! Après j’ai bien dormi ! Ce que j’ai pas compris c’est que ce matin ma femme a dû sortir l’aspirateur pour enlever cinq Kilos de sciure de bois autour de la télé ! Allez, sers-moi un café !  

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans Radio Bistro
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 08:48

(Humour)

 

A droite il y a des bons

A gauche il y a des bons

Mais croyez moi les meilleurs

C’est bien sûr, ils sont ailleurs.

 

« Peut-être ? Mais alors au centre qu’est-ce qu’il y a ? »

« Une esperluette ! »

 

(La gauche & la droite)

Repost 0
Published by Robin Desbois - dans humour
commenter cet article

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens