Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 12:06

Pressions abusives? Ou contournement des obligations règlementaires? 

Je viens de lire sur la" République du Centre" du 15 février 2013, le compte rendu de la réunion du récent Conseil Municipal. Voici l'un des paragraphes:

"Dans le chapitre des questions diverses, le maire a informé, que malgré ses réticences, il avait été contraint de signer un permis de construire sur le site "des Jardins" pour la construction de 150 logements et une résidence pour seniors."

Tous les Malesherbois savent que si ces terrains n'ont pas été construits c'est parce que la nature du sol de la contexture d'un marais ne le permet pas. C'est la raison pour laquelle ils avaient été réservés pour faire des jardins,seule destination que le sol pouvait accepter.

Mais les promoteurs s'obstinent et veulent faire beaucoup d'argent! 

Le Maire le sait bien, c'est pourquoi il avait des réticences.

La question maintenant est de savoir de qui viennent ces pressions:

De lobbies politiques?

De directives administratives?

De promoteurs affairistes?

De financiers?

Pourquoi sont-ils plus puissants que le Maire à qui on force la main?? Cela demande une enquête et ses réticences devraient être clairement exposées!

Les Malesherbois demandent des explications claires qui seules peuvent éviter une réprobation durable et une perte de confiance. Je considère personnellement que le Maire n'avait pas le droit moral de signer ce permis sur un sol de marais, argileux et gorgé d'eau, que personnellement, en raison des opérations catastrophiques qu'on connait ailleurs (voir la ville de Laur et d'autres) je considère condamnable. Et ils avaient tous dit comme nos petits coquins à nous: ça dépend comment on construit!!! Le Maire aurait du prendre conscience du problème moral avant d'être financier, et qui, si les immeubles se lézardent ou présentent d'autres problèmes, deviendra juridique avec la recherche des responsabilités qui auront disparu.Sous les yeux impassibles du Maire, malgré ses réticences? Bien entendu aucune enquête ne sera ordonnée, les intéressés sont trop puissants, mais un journaliste en parlera peut être? 

Moralité de la fable: Les affairistes, comme un vol de gerfauts hors du charnier natal se sont abattus sur la ville.

   

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens