Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 14:38

Je vous l'ai déjà dit: Pour sortir de la crise la première et la plus importante de toutes les conditions est de réindustrialiser notre territoire.

C'est une obligation fondamentale pour créer des emplois porteurs de profits pour la collectivité.

Mais il faudra faire déboucher une partie des productions sur l'exportation et pour cela certaines mesures de modifications des dispositions fiscales doivent être prises.

La première est la réduction du coût du travail sans diminuer les salaires et de plus en augmentant le pouvoir d'achat des salariés. La solution est de détaxer les salaires. C'est possible, et c'est déjà accepté et initié par Nicolas Sarkozy, en reportant le prélèvement sur une assiette plus large qui peut être la TVA.

Je note que pour des motivations purement politiciennes et sans fondements son adversaire est opposé à cette avancée dans la logique de notre fiscalité qui est à l'avantage des salariés. Les raisons invoquées ne tiennent pas. J'ai depuis plus de sept ans, démontré dans plus de cent articles, que vous pouvez retrouver sur ce blog, (sous la rubrique"Détaxation des Salaires") que cette réforme fondamentale, si elle est bien articulée et appliquée, apportera aux salariés une amélioration de leur pouvoir d'achat et sur le plan général un accroissement de nos exportations, de notre activité en général et par voie de conséquence l'équilibre de nos finances publiques.

Que cette réforme soit écartée par un candidat qui se dit "à gauche" est une tromperie dirigée contre les travailleurs qu'il prétend représenter ?

Comment pourriez-vous penser qu'il serait dans ma logique d'apporter ma confiance dans ces conditions à un François Hollande qui tromperait son électorat?

Nicolas Sarkozy a décidé de faire appliquer immédiatement le principe de cette réforme pour l'inscrire dans les résolutions sans retour, se réservant de la développer et de la parfaire plus tard, alors que son adversaire a déclaré que s'il était élu, il la supprimerait.

Comment peut-on lui faire confiance alors qu'il se propose de supprimer une réforme fiscale fondamentale et sans retour, une avancée favorable définitivement aux travailleurs et à notre économie en général ?

Je n'accepte pas que l'ambition politique passe par la tromperie des travailleurs !

J'ai commencé mon propos en affirmant que le sauvetage de notre économie et de notre niveau de vie passaient par la réindustrialisation de notre territoire qui inclut qu'elle apportera du travail à ceux qui n'en ont plus et des finances dans nos caisses. Pour réussir cette vaste ambition, il est évident, sans avoir besoin d'en faire à nouveau la démonstration que le mieux placé est Nicolas Sarkozy.

Réfléchissez bien…votre bulletin de vote n'est pas un ticket de tiercé ! 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens