Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 10:30

 

L'idée très primaire de l'impôt à la source préconisée par des thuriféraires à courte vue a démontré par l'absurde sa nocivité. Il est pourtant évident que si on prélève l'eau à la source la rivière se tarit et les poissons meurent.

Le salaire est à la source de la réalisation des produits et un prélèvement fiscal sur la masse salariale suit le produit et son prix de revient jusqu'à sa valeur finale en apportant des pesanteurs et des frais annexes en particulier financiers qui se retrouvent dans le prix marchand multiplié par différents indices.

Il s'ensuit une compression des salaires pour réduire l'incidence sur le coût de production.

Il faut comprendre que cette ponction sur la masse salariale se retrouve dans le prix des produits et que quand le salarié les achète en magasin il repaye à nouveau ce prélèvement qui lui a déjà été retenu sur la masse salariale!

C'est une construction à la gribouille.

Ma démonstration est volontairement simple pour que tout le monde puisse la comprendre.

Si je ne suis pas encore assez clair dites-le moi et j'éclaircirai mon raisonnement !

Vous comprenez donc que finalement le salarié paye deux fois les taxes sociales

Il faut faire preuve d'esprit d'analyse ce qui permet de comprendre les conséquences !

Les prélèvements nécessaires pour financer nos exigences sociales doivent être opérés à la fin du cycle industriel et commercial. Vous avez compris cette évidence mathématique?

Le terme de TVA Sociale a finalement été lancé pour tromper l'opinion soit volontairement soit involontairement ou par incompétence. C'est une appellation négative. Il convient de parler de "Détaxation des salaires".

Il s'agit de détaxer les salaires et de prélever à la fin du cycle de la production et de la commercialisation d'une part pour que les salariés ne payent pas deux fois, de fluidifier la ligne de production et d'autre part de permettre de réduire les prix à l'exportation pour accéder au doublement de nos exportations dont nous avons un urgent besoin pour maintenir l'emploi et amortir notre dette.

Et réfléchissez à cette autre évidence. Si les salaires sont détaxés le prix des produits fabriqués sera diminué d'autant, le volume de nos exportations sera augmenté, l'embauche reprendra parce que nous serons concurrentiels et si les salaires sont augmentés de 20% et si les taxes sont fixées à 4% le pouvoir d'achat des salariés sera augmenté de 16 %. Ces chiffres sont une hypothèse pour faciliter la compréhension, mais la fixation des taux est l'affaire du gouvernement et des parlementaires. Mais le principe est celui que je défends dans près de 200 articles parus depuis plus de 7 ans sous la rubrique "Détaxation des Salaires" et dans la Presse.

Mon premier article avait pour titre "Le salaire est sacré" c'est toujours ma devise.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens