Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 20:04

Méréville

              La station d'épuration toujours d'actualité.

Le dossier de la station d'épuration est toujours au coeur des préoccupations des élus mérévillois. Louis Auroux, le maire, avait finalement bien évalué le déroulement probable des opérations sur ce dossier en annonçant, dès avril 2011 "nous sommes sans doute partis pour deux ans de procédure".

En effet, la mise hors d'usage de ce qui devait être la nouvelle station d'épuration est loin d'être résolue. Pour mémoire, à huit jours de sa mise en eau et, fort heureusement avant la démolition de l'ancienne station, un sérieux problème avait été décelé au niveau des fondations, ayant pour conséquence de déséquilibrer les deux bassins concentriques. Ces derniers se sont séparés, entraînant abaissement et fissure.

Plus d'un an plus tard, c'est toujours l'ancienne station qui est en service. Une remise aux normes concernant les rejets a été rendue nécessaire via un système de compostage. "Des expertises sont toujours en cours pour définir les responsabilités des entreprises. Un jugement a été rendu. Il y a eu un recours et un appel rejeté en juin. Ce n'est pas encore terminé" explique Louis Auroux.

Dépôt d'un nouveau permis de construire.

Mais les élus sont obligés d'anticiper. Ce qui est sûr, c'est que la station, hors d'usage, sera démolie. Le permis de démolition a d'ailleurs été accepté. " Les travaux pourraient avoir lieu en septembre en même temps que de nouvelles expertises." Un nouveau permis de construire a, d'ores et déjà, été déposé pour la construction d'une seconde nouvelle station d'épuration.

Voilà un Maire clairvoyant, énergique qui veille sur les intérêts fondamentaux de sa commune et témoigne d'intelligence de volonté et de persévérance.

 

Commentaires:

                            Malesherbes.

Nous avons appris que la station d'épuration en construction à Malesherbes avait connu un problème de même ordre, aucun renseignement n'a été fourni à la population sauf que la dalle sur laquelle est fondée la station  s'était enfoncée dans le sol du marais de 70 centimètres et que pour y remédier le constructeur avait proposé de couler par-dessus la première dalle une nouvelle dalle supplémentaire de 70 centimètres pour un coût augmenté de 350.000 euros.

Monsieur le Maire est-il disposé à le payer?

Cette solution qui doublait le poids sur un sol de marais inconsistant, mais pas la surface ni le pilotage qui est manifestement insuffisant, paraissait surprenante. Depuis nous ignorons la suite de cette affaire. Des réserves ont-elles été prises, des enquêtes diligentées, quelles sont les conclusions, la réparation est-elle fiable, est- elle vraiment à la charge de la ville? Des réserves juridiques ont-elles été prises?

Beaucoup de questions se posent qui demandent la même clairvoyance et la même détermination que celles de Monsieur le Maire de Méréville.

Nous attendons un compte rendu exhaustif ? Et des enquêtes de fiabilité avant toute réception des travaux et du paiement, ainsi que des mesures de droit concernant la pérennité de l'ensemble et des garanties. Un compte rendu précis et complet en raison des précédents est indispensable, les citoyens doivent savoir.

Nous savons tous que les ronds points et les stations d'épuration ont une mauvaise réputation politique mais il ne faut pas généraliser.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens