Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 15:19

CASG( Cotisation aux assurances sociales généralisée)

Depuis fort longtemps j'étais préoccupé par l'idée que le salaire était le seul support de calcul de toute la charge de notre organisation sociale. Entre temps quelques supports nouveaux ont été institués mais ils sont marginaux.

En 2006 j'ai donné un premier aperçu de mes idées en publiant sur le Courrier du Loiret un article intitulé "Le salaire est sacré" suivi de nombreux autres. J'ai ensuite créé le blog "Malesherbes-Union" que j'ai ouvert avec le même article qui fut suivi de 50 autres et sont maintenant relayés sur Facebook et Twitter. J'ai fait depuis 2007 des communications au Conseil Economique et Social, à la Présidence de la République, à la Préfecture, au Conseil Général etc.

Tout cela dans l'intention d'intéresser, puis de faire étudier et enfin de faire adopter une idée novatrice que j'estimais positive et porteuse de progrès économique et social.

Depuis 6 années je n'ai pas relâché mes efforts et quand j'ai vu cette idée reprise en haut lieu j'en ai retiré une grande satisfaction.

Je n'aime pas l'appellation "TVA sociale" parce qu'elle est péjorative et qu'elle suggère une nouvelle contrainte, alors que l'appellation "Détaxation des salaires" est positive et annonce une libération. C'est ce sigle,(TVA) sociale, qui a fait repousser par la gauche une mesure très favorable aux salariés si elle n'est pas contournée.

Je constate donc qu'il faut 6 années pour qu'une idée positive fasse son chemin.

 

Voici une lettre que j'ai été amené à adresser à un ami et qui résume beaucoup de choses

 

 

29 Mai 2009

C.A.S.G. dite T.V.A. sociale

                                                                      Lettre explicative à un ami

 

Cher ami,

Je vous remercie de votre courriel.

Quand Jacques Dauer a créé l'Académie du Gaullisme, j'étais parmi la dizaine des membres fondateurs qui tous réfléchissaient aux problèmes de société auxquels je me suis toujours intéressé par goût personnel d'une part et d'autre part parce que j'ai créé ma première entreprise en 1950 et que j'ai été dès cet instant confronté aux problèmes pratiques. Délégué à la Chambre de Commerce j'avais déjà participé à un petit groupe d'études sociales, mais cette antériorité n'a aucune importance parce que sans effets pratiques.

Par goût personnel, puis confronté à l'étude des prix de revient et à la gestion des salaires mes connaissances théoriques m'ont poussé à faire une analyse globale et je suis parti du principe fort suivant avant d'échafauder ma solution :

"C'est le travail qui crée la richesse collective, il doit donc être libéré de tout ce qui le freine ou l'entrave"

J'en ai tiré la conséquence logique  "Il faut détaxer le travail et se financer en prélevant sur les richesses qu'il produit"

Il en est résulté ce que j'ai proposé la "Cotisation aux Assurances Sociales Généralisée" (C.A.S.G.) dite ensuite T.V.A. sociale (pour faciliter le langage de la vulgarisation) dont la création induisait la détaxation totale des salaires avec pour conséquence l'augmentation pérenne du pouvoir d'achat, l'accroissement des exportations et le plein emploi.

En 2006, j'ai pensé que l'approche des élections présidentielles qui se feraient sous la bannière des Réformes serait propice pour accrocher l'idée et la faire adopter, c'est alors que j'ai commencé de publier des articles dont certains sur le Courrier du Loiret, notre journal local que vous auriez  pu lire et qui existent encore en archives. (J'en avais posté deux à votre adresse qui m'avait été communiquée par Jacques Dauer et un autre vient encore de paraître ce jeudi 21.05.09).

J'ai eu immédiatement des retours favorables.

Puis j'ai fait afficher des textes sur la Détaxation des Salaires dans les panneaux d'affichage des entreprises. Et j'ai eu là encore des retours favorables.

Et c'est à ce moment là que l'Effet Papillon a fonctionné comme une traînée de poudre et que tout a démarré.

Entre temps j'avais créé mon blog (en Février 2007) qui est surtout destiné à un usage local mais qui entretient la flamme.

Dès le début, j'avais fait des communications au Conseil Economique et Social dont le Président était Jean Mattéoli (maintenant décédé) qui était d'abord un ami d'enfance, puis un de mes compagnons dans la Résistance.

C'est bien que nous soyons nombreux pour défendre et propager l'idée de cette réforme parce qu'elle doit aboutir pour relancer l'économie, le pouvoir d'achat et le plein emploi.

Très cordialement

 

Cette lettre résume beaucoup de choses et éclaire le cheminement de l'idée.

 

 

  

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens