Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 10:29

Le Commissaire Enquêteur  sur les inondations était à Malesherbes mardi dernier et je lui ai rendu visite pour m’entretenir avec lui et lui remettre mon rapport et lui faire mes remarques sur le rapport du PPRI en ce qui concerne les parties du plan ou des promoteurs et des politiques imprudents veulent édifier des lotissements très dangereux en raisons des conditions naturelles. Je croyais cette communication confidentielle jusqu’à ce qu’elle soit examinée par des autorités autorisées, mais comme en fin d’après midi elle était déjà en mains des soutiens des promoteurs qui en discutaient entre eux dans le hall de la Mairie, je pense que mes lecteurs ont au moins les mêmes droits que les personnes qui soutiennent les promoteurs, c’est pourquoi, à leur intention, j’ai décidé de la publier sur mon blog !

Je reste néanmoins perplexe sur la communication immédiate dans le hall de la Mairie de ma communication officielle à des tiers non autorisés !

___________________________________________________________________________

 

André Fréquelin

21 rue Saint Eloi

Malesherbes

04.10.2011.

                                                           à

                                                                        Monsieur le Commissaire Enquêteur (PPRI)

                                                                                       Mairie de Malesherbes

Monsieur le Commissaire enquêteur,

J’ai pris connaissance du plan du PPRI pour la ville de Malesherbes concernant les débordements de la rivière l’Essonne.

Je constate que ce plan est relatif, et que par exemple les zones blanches que certains voudraient (pour des motivations discutables) faire croire non inondables sont en fait inondables mais moins souvent. Quand l’eau atteint la route de Fontainebleau elles sont inondées, (du moins en ce qui concerne celles qui sont situées près du parking de la rue des Jardins et qui font l’objet d’un projet de lotissement.)

Il en est de même quand l’extrémité de la rue de Chateaubriand est inondée et cela je l’ai personnellement constaté. Je ne dois pas être le seul ?

Je joins à ma note deux photographies qui doivent être interprétées parce que le site lui-même auquel je m’intéresse (le site contigu au parking) n’est pas sur le cliché. A ce sujet je vous signale qu’il existe dans les collections une photo d’une inondation d’un niveau tel qu’elle montre le notaire de Malesherbes en barque dans son jardin rue Cochery.

Il y a un cas particulier très clair : la zone contiguë à l’est du parking de la rue des Jardins dont le classement en zone blanche par le PPRI est interprété totalement abusivement pour la déclarer zone constructible. C’est une interprétation dolosive car en effet elle écarte les raisons primordiales pour lesquelles cette zone est impropre à la construction qui sont l’état du sol alluvionnaire, sa saturation permanente en eau affleurant la surface, la nécessité de l’action (bien qu’insuffisante) des noues pour le drainage, la présence d’une zone argileuse. Cette interprétation abusive du plan du PPRI écarte des siècles de prudence justifiée.

Il devrait bénéficier d’une zone rose  (qui n’existe pas) en raison des possibilités d’inondations peut être moins fréquentes, mais réelles comme j’ai pu le constater moi-même.

Il serait souhaitable que le plan du PPRI signifie ses limites de compétence  en se reportant à une remarque à intégrer en bas du plan en indiquant que certaines zones laissées en blanc peuvent néanmoins être inondées mais moins souvent.

Il serait même honnête et prudent de les colorer en rose pour que le danger, certes moins fréquent, mais réel soit visualisé.

La précision est importante afin qu’il ne soit plus fait un usage abusif du plan du PPRI en  l’imposant comme facteur de décision prioritaire, en trompant sur l’ensemble des caractéristiques réelles du site, en masquant les dangers de diverse nature grevant un projet  de lotissement inapproprié et privé de renseignements essentiels.

J’ose espérer que ma déclaration ne sera pas considérée hors sujet en raison des remarques subsidiaires que j’ai faites en ce qui concerne l’utilisation abusive du plan des inondations qui justifie mon intervention.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le commissaire, l’expression de mes meilleurs sentiments.

                                                         André Fréquelin

                                             Résistant. Lieutenant-colonel de réserve

                                             Chevalier de l’Ordre National du Mérite

 

 

P.S. Commentaire pour les lecteurs de mon blog : En raison des poussées politiques en faveur des lotissements sur le marais je ne suis pas certain d’obtenir leur annulation. J’ai besoin de vous ! Aidez moi !

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens