Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 15:36

J'ai connu la France d'entre les deux guerres et j'étais assez avancé en âge de raison pour en retenir et en analyser l'évolution.

Après la paix de 1919 la France avait un grand besoin de restauration, d'aménagements, et de reconstruction. Nous avons ressenti la nécessité de l'immigration pour s'atteler à ces énormes tâches. Cet appel a été entendu par les pays voisins où des populations industrieuses ne trouvaient pas à s'employer. Nous avons accueilli la venue en nombre sur notre territoire d'ouvriers italiens experts en maçonnerie et généralement dans tous les métiers de la construction.

En raison de notre habitude de donner des surnoms nous les nommions amicalement les Ritals. Mais ils ont rapidement assimilé notre langue et nos traditions de vie et se sont vite fondus dans nos coutumes qui étaient très proches de leurs propres comportements et bientôt il n'y a plus eu de différence entre les Italiens assimilés et les Français de souche. Ce sont maintenant, avec leurs familles, des Français patriotes.

La fin de la dernière guerre a engendré le même appel qui a été très entendu par les Portugais qui sont venus en grand nombre et se sont fondus dans la population autochtone sans difficulté.

Un peu après, une immigration très importante est venue d'au-delà de la Méditerranée avec pour bagage les traditions de civilisations ancestrales qui les ont poussés à se regrouper en communautés dans des îlots imperméables. Au lieu de se fondre dans la population autochtone, ils se sont regroupés autour de directeurs de consciences, ou qui se sont désignés comme tels, qui les ont entretenus dans une radicalisation de leurs traditions en marge des traditions locales. Le problème est d'intégrer une civilisation sur un territoire qui ne lui est pas ouvert naturellement parmi une population dont la différence est profonde et qui vit sur son environnement qu'elle a construit depuis deux millénaires. Ce n'est pas la civilisation en place qui doit se fondre dans l'autre mais l'inverse pour créer l'harmonie. J'ai écrit qu'une civilisation était la rencontre ou la confrontation d'une population et d'un territoire. Une civilisation multiple ne peut pas être une civilisation une et unie sans l'adoption par tous des us et coutumes locales, mais une boîte de Pandore dont sortiront la méfiance, la décadence et peut-être la subversion.

C'est la civilisation qui a été forgée sur le territoire qui  est prioritaire et arbitre, la population arrivante doit accepter de s'assimiler à cette civilisation laïque ou elle ne doit pas venir. Si elle ne s'assimile pas elle doit prendre conscience d'un état de fait et en tirer les conséquences sans en faire porter la responsabilité aux propriétaires du territoire, qui l'ont aménagé, qui ont élaboré les lois, les us et coutumes sociétales et qui ont règlementé l'art de vivre ensemble en paix et en concorde dans un état laïque millénaire.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens