Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 10:09

                                                …ou supprimer la cause?

 La vitesse qui tue, c'est démontré par les tragiques expériences vécues.

Les radars fixes ou mobiles, les pancartes, les points retirés, les permis supprimés, les amendes agissent sur les effets produits par une action dissuasive sur la libido des conducteurs. C'est en fait devenu un traumatisme national qui a ses conséquences.

La cause qui est la vitesse possible demeure.

Il n'est pas nécessaire d'être un grand philosophe pour comprendre que pour supprimer un effet il faut supprimer la cause.

Aussi longtemps qu'il existera des moteurs installés sur les voitures capables de dépasser les 200 kilomètres à l'heure la cause existera. Un limiteur de vitesse ne pourra jamais être installé dans le cerveau d'un conducteur mais il peut être installé sur un moteur.

Alors dans un premier temps les moteurs existants devraient être bridés puis les véhicules neufs devraient être livrés avec des moteurs ne dépassant plus les 130 Kmh.

Une commande automatique à la disposition du conducteur afficherait à la demande les vitesses intermédiaires légales: 110, 90, 50 etc.

Il y aurait des  avantages supplémentaires qui seraient une économie de carburant, une diminution de la pollution, la suppression du stress des conducteurs, l'économie des amendes, la diminution des retraits de permis parfois dramatiques et moins de morts et de blessés.

C'est cela agir sur la cause pour supprimer l'effet.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens